écrire un article de blog
Écriture

Écrire Un Article De Blog Parfait : (Enfin) Le Guide Ultime

Bloguer, c’est combattre.

Vous le savez, vous qui partez à la conquête du web chaque jour, muni de vos armes redoutables : stratégies marketing, pubs Facebook, techniques SEO…

Votre ennemi est là. Il vous guette.

Ce monstre tentaculaire n’a qu’une seule idée en tête : détourner l’attention de votre lecteur à coup de vidéos YouTube, de tweets ou de photos Instagram.

Le combat sera difficile, je vous le dis d’avance.

Aucune tactique, aussi redoutable soit-elle, ne sera efficace si vous rédigez des articles aussi passionnants qu’une redif de Chasse & Pêche.

Autant rendre les armes tout de suite.

Heureusement, écrire un article de blog passionnant s’apprend.

Il ne s’agit pas d’une option. Pour sortir vainqueur : vous devez apprendre.

Soyez attentifs. Ce qui suit est important.

Pourquoi vous devez écrire de meilleurs articles ?

écrire un article de blog

Bill Gates a dit un jour : « le contenu est roi ».

Bill Gates les amis, pas le petit blogueur du dimanche.

Que voulait-il dire ?

Que pour survivre sur le web, il n’y a pas 36 solutions : il faut écrire des articles de blog efficaces, puissants, magnétiques. Proposer du contenu aussi fort en goût qu’un espresso italien, quand la majorité des blogueurs nous vendent de la tisane insipide.

Quels bénéfices pour votre business en ligne ?

Entrez votre email pour lire la suite...

Et recevoir votre guide GRATUIT "7 astuces d'écriture pour des articles irrésistibles".

Vous gagnez en crédibilité

Je sais. Passer 15-20 heures à écrire un article de blog n’a rien de marrant.

C’est aussi long que de mettre au monde un enfant quand on y pense.

Mais regardez plus loin : vous allez peu à peu devenir une référence dans votre thématique. Vous pourrez alors approcher les grosses pointures du web, fier comme un paon avec vos articles de plus de 2 000 mots super bien ficelés.

On vous accueillera les bras ouverts.

Vous augmenterez un peu plus votre expertise à chaque fois.

On vous sollicitera.

Et puis un jour, on vous suppliera d’écrire un article de blog, peu importe le prix qu’il en coûtera.

Votre audience devient fan

Des lecteurs qui se transforment en groupies. Qui trépignent d’impatience en attendant votre prochain article.

Ça, c’est la classe.

écrire un article de blog

Et c’est exactement ce qui va se passer si vous rédigez du contenu de valeur ajoutée, qui aide votre audience et répond à ses problématiques.

Google aussi…

La raison d’être de Google, c’est de proposer du contenu de qualité à ses internautes. Imaginez à quel point le géant américain perdrait en crédibilité s’il mettait en avant des sites qui n’intéresseraient personne (n’oubliez pas : un internaute est confronté à un problème qu’il faut résoudre).

En proposant de l’information pertinente, votre lecteur reste plus longtemps sur votre blog. Votre taux de rebond fond comme neige au soleil. Google vous kiffe !!!

Vous faites exploser le nombre de partages

Écrire un très bon article de blog = partage sur les réseaux sociaux = augmentation du trafic = Google vous sur-kiffe !!!

Pour connaître les secrets d’un contenu viral, lisez cet article que j’ai rédigé pour Webmarketing&com.com.

Et votre chiffre d’affaires

Pas besoin d’avoir fait Polytechnique pour comprendre ceci :

Vous ne pourrez pas vivre de votre blog sans trafic. Vous n’aurez jamais de trafic qualifié sans contenu de qualité. Ou alors vous vendrez une fois, mais vos clients ne reviendront pas.

Ce n’est pas ce que vous voulez, n’est-ce pas ?

Conclusion :

Sans contenu au top, les gens ne commentent pas. Pire, ils ne reviennent pas. Vous resterez ce blogueur anonyme parmi la masse de blogueurs anonymes.

Sans contenu au top, pas d’articles invités. Pas de trafic. Pas de partages. Google ne vous connaît même pas.

écrire un article de blog

Vous n’existez pas.

Point barre.

Comment écrire un article de blog mémorable ?

Ce qui est extra avec la rédaction web, c’est que vous n’avez pas besoin d’avoir la plume de Zola pour réussir.

Apprendre à écrire un article de blog est accessible.

C’est une question de méthodes, de techniques d’écriture. De travail aussi.

Voici comment faire.

1. Définissez votre audience cible

Si vous avez suivi les conseils que je vous donne dans mon guide gratuit « 7 astuces d’écriture pour des articles irrésistibles », c’est quelque chose que vous devriez avoir fait avant même de lancer votre blog.

Connaître votre audience vous permettra de vous faire remarquer. Les gens se diront : « ce blog s’adresse à moi ».

Définissez donc :

  • votre proposition de valeur : quels bénéfices voulez-vous apporter ?
  • vos méthodes : quelles actions allez-vous mettre en place pour y parvenir ?
  • votre cible : son âge, sa profession, ses problèmes, ses passions…

Le fait de vous poser ces questions avant d’écrire un article de blog, surtout quand vous êtes débutant, vous permettra d’avoir un fil conducteur (une fois blogueur confirmé, je pense que vous avez compris, hein !).

2. Écrivez de longs articles

Entre un article long, complet, qui aide les gens à résoudre leurs problèmes, preuves à l’appui, et un article de 500 mots qui survole son sujet, lequel sera le plus crédible ?

Les gros blogueurs américains, ceux qui font rêver avec leurs centaines de milliers d’abonnés, ne jurent que par les longs articles de blog.

De plus, selon Buzzsumo, plus un contenu est long, plus il est partagé sur les réseaux sociaux :

écrire un article de blog
Un article de plus de 2 000 mots est deux fois plus partagé qu’un article comprenant moins de 1 000 mots.

3. Choisissez des titres auxquels personne ne pourra résister

Une des erreurs les plus courantes en blogging, celle qui tue un article de blog avant même qu’il ne soit rédigé, c’est de réfléchir au titre à la fin.

Le titre, c’est votre feuille de route. Sans titre, vous allez dans tous les sens. Réfléchissez à votre titre avant toute chose.

Selon le blog Copyblogger, 8 personnes sur 10 lisent le titre. Et seulement 2/10 lisent l’article.

Un seul titre peut faire perdre 75% de lecteurs.

écrire un article de blog

Aïe, ça pique.

C’est bien beau tout ça, mais comment écrire un article de blog au titre irrésistible ?

Étape 1 : choisissez un sujet qui intéresse votre audience

À lire aussi  Manque de Motivation : 4 Types d'Articles de Blog Quand On N'a Pas Envie d'Écrire

Pour qu’un article de blog soit lu, encore faut-il qu’il passionne les foules.

Oui, je sais, vous qui tenez un blog sur la langue française, vous en rêvez d’écrire cet article « Introduction à la phonétique historique du Français », passionné que vous êtes.

Mais êtes-vous sûr que c’est ce que veulent vos lecteurs ?

Et si vous rédigiez un article du genre : « Top 10 des fautes d’orthographe en Français et comment ne plus jamais les faire ? »  Ne pensez-vous pas qu’il susciterait plus d’intérêt ?

N’oubliez jamais ceci :

Vos titres doivent contenir la solution au problème de votre public.

1 titre = 1 problème.

Comment comprendre ce qui les tourmente ?

  • En faisant des recherches sur Amazon : cherchez les livres les plus vendus sur le sujet et lisez les commentaires clients. Regardez plutôt ce commentaire du livre « Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent » de Stephen Covey :

Vous savez ce qu’il vous reste à faire pour être meilleur.

  • En leur demandant : sur Facebook, sur des sites de sondages, sur votre blog, ou directement à votre liste d’inscrits ;
  • En épluchant les commentaires des sites concurrents.

Maintenant que vous avez fait vos recherches et que vous savez ce que veut votre cible, c’est le moment de passer à l’étape suivante.

Étape 2 : inspirez-vous de ce qui fonctionne

Et qu’est-ce qui fonctionne ?

Les listes et les « Comment… ? »

  • Comment apprendre l’anglais en 3 mois ?
  • Comment écrire un article de blog parfait ?
  • 10 astuces pour perdre du ventre après la maternité
  • 7 secrets d’entrepreneurs pour aller au bout de ses rêves

Étape 3 : utilisez les mots magiques

Les mots magiques, je vous en ai déjà parlé dans cet article : 233 mots magiques pour booster votre business en ligne.

Ces mots puissants donnent du caractère à vos titres.

Exemples :

Au lieu de dire : « Comment réussir vos cannelés ? »

Préférez : « La recette topissime pour des cannelés époustouflants »

Au lieu de dire : « Comment ne plus être timide et oser agir ? »

Préférez : « Comment surpasser vos angoisses paralysantes et conquérir le monde ? »

Écrire un article de blog qui donne envie passe donc avant tout par le choix de votre titre.

Mais pas seulement…

4. Pensez SEO

écrire un article de blog

Le choix de vos mots clés est une étape cruciale.

Pour avoir davantage de visites sur votre blog, vous devez savoir ce que recherchent les webinautes. Si vous débutez en blogging, ne remettez pas votre stratégie SEO à plus tard. Plus vite vous optimiserez vos articles (et vos titres, ça va de soi), plus vite vous aurez du trafic.

Pour savoir comment trouver des mots clés gratuitement et facilement, lisez cet article.

5. Misez tout sur l’intro

Ok, vous avez réussi à attirer les internautes avec un titre accrocheur. Mais pour écrire un article de blog qui plaît et les inciter à rester sur votre site, il va falloir aller plus loin.

Leur donner ce qu’ils veulent.

Voici quelques astuces pour rédiger une intro d’article captivante.

Étape 1 : la première phrase

La première phrase est décisive. En 1 seconde, toute personne qui débarque sur votre blog doit comprendre qu’elle est au bon endroit.

Un bon moyen d’y parvenir est de suivre le conseil de Joseph Sugarman, grand copywriter :

« Si le lecteur ne lit pas votre première phrase, il est très probable qu’il ou elle ne lise pas la seconde. Si la première phrase est si importante, que pouvez-vous faire pour la rendre si irrésistible, si simple et si intéressante que vos lecteurs –entendez par là : tous vos lecteurs – liront votre article entièrement ?

Réponse : faites court. »

(The Adweek Copywriting Handbook)

Exemples :

« Imaginez. »

« J’en conviens. »

« C’est un fait. »

Une question courte qui éveillera la curiosité : « Faites-vous, vous aussi, cette erreur fatale ? »

Une vérité générale, comme je l’ai fait au début de cet article : “Bloguer, c’est combattre.”

Bam.

Je vous comprends. On est sur le même bateau. J’ai capté votre attention.

Étape 2 : raccourcissez au maximum

Écrire un article de blog de qualité, c’est aussi faire preuve de minimalisme.

Certains blogueurs ne seront sûrement pas d’accord avec moi, mais j’assume : commencer un article avec un long pavé est un excellent moyen de décourager l’internaute.

Votre intro doit donc être la plus courte possible. Effacez les mots qui ne rapportent rien, les survivants gagneront en puissance.

Étape 3 : faites swinguer votre lecteur

Donnez du rythme à votre prose.

Écrivez des phrases courtes. Des phrases à mot unique.

Sautez à la ligne : de grâce, pas plus de 2-3 lignes dans une intro.

Les internautes n’ont pas le temps, ils sont là pour découvrir la solution à leur problème. Vite.

Donnez-leur ce qu’ils veulent.

Étape 4 : jouez avec les peurs

Difficile pour un lecteur de résister à l’envie d’en savoir plus si vous exposez clairement ce qui l’inquiète.

Car c’est bien connu, personne n’aime l’échec.

Quelles sont ses peurs ? Que se passera-t-il si le problème qu’il rencontre n’est pas résolu ?

Exemple :

Pour un article sur les meilleures façons de faire dormir bébé, vous pourriez jouer sur la peur de ne plus jamais dormir normalement. Résultat : à 5 ans, votre bout de chou se réveillerait encore 10 fois dans la nuit, et vous, vous ressembleriez plus à un zombie qu’à un parent épanoui. Quant à la vie de couple, vous n’en auriez plus. Puisque Monsieur serait parti.

Vous avez compris le truc ?

Regardez comment j’ai joué sur les peurs de mes lecteurs dans mon article « Devenir Entrepreneur Sur Internet : 4 Métiers d’Écriture Hyper Rentables » :

écrire un article de blog

Non seulement vous créez du lien. Mais votre public en redemande.

Mission réussie.

6. Soyez empathique

Attention, empathique ne veut pas dire familier. Je lis trop de blogs où les gens veulent vous faire croire que vous êtes les meilleurs potes de la vie.

Ça n’a pas de sens.

Être empathique signifie que vous devez décrire ce que votre lecteur ressent. Vous connecter à ses émotions.

Exemple :

Imaginez que vous deviez écrire un article de blog sur la timidité :

« Les mains moites, le cœur qui bat la chamade, l’envie irrésistible de vous faufiler dans un trou de souris. J’ai connu ça, moi aussi. Pire, j’ai même vomi devant un parterre de 30 collègues médusés. Quant aux chaussures de mon boss, je pense qu’elles ont fini à la poubelle. »

À lire aussi  22 Outils De Rédaction Web Indispensables

Voilà une façon très simple de vous positionner en ami.

Vous avez vécu le même calvaire que votre lecteur. Vous êtes donc bien placé pour l’aider.

7. Soyez marrant

L’humour fait vendre.

Primo, le rire et le divertissement libère des tensions que nous accumulons au cours de nos journées de dingue.

Secundo, l’humour renforce la mémorisation du message. Vous retiendrez plus facilement un article de blog s’il vous amuse (Berk, Journal sur l’excellence en enseignement du Collège, 1996 ; Garner, Humour en pédagogie : Comment ha-ha peut conduire à aha !)

Tertio, en faisant rire votre public, vous créez du lien.

Regardez cette affiche pour un centre de sport :

écrire un article de blog

Même si ce type d’humour est discutable, admettez que vous vous souviendrez encore longtemps de cette pub.

8. Soyez sincère

L’hypocrisie se sent à 10 kilomètres.

Même derrière un écran.

Soyez toujours vous-même. Et quand vous avez échoué, faites votre mea culpa. Vous pourriez, par exemple, écrire un article de blog du style : « Les pires erreurs que j’ai commises en devenant coach sportif. »

C’est dingue comme ce type d’article augmente le capital sympathie.

9. Parlez simplement

Pas de jargon, de bla bla inutile. Vulgarisez au maximum.

Un lecteur ne doit jamais tiquer sur un mot ou une tournure de phrase trop alambiquée. Cela détournerait son attention et pourrait lui faire penser à cette super vidéo de chats qui toussent reçue dans son fil d’actualité Facebook.

10. Respectez votre promesse de départ

Rien de pire pour tuer votre business dans l’œuf que de trahir la confiance des lecteurs.

Si votre article s’intitule « Les 10 secrets des magnats de l’immobilier pour gagner 10 000 €/mois en revenus passifs » et que le 10ème point redirige vers une page de vente, c’est mort.

Si vous promettez d’expliquer comment sortir de la dépression grâce aux médecines parallèles et que vous ne traitez que de la dépression, ou que des médecines parallèles, c’est pareil. Les gens repartiront de votre blog avec le sentiment amer de s’être fait berner.

11. Produisez des articles de blog faciles à consommer

Un internaute ne lit pas. Un internaute scanne.

Pourtant, en quittant votre blog, il doit avoir compris le message.

Et pour y parvenir, aidez-vous des sous-titres.

Des sous-titres bien choisis maintiennent la curiosité à son plus haut niveau et rendent la lecture plus fluide, plus compréhensible, plus agréable.

Mais, évidemment, il y a sous-titre et sous-titre (bah oui, sinon ça aurait été trop facile 😊). Pour des sous-titres topissimes, faites durer le suspense.

Exemples pour un article qui explique comment perdre 10 kilos en 2 mois :

  • Le moyen le plus efficace de perdre vos premiers kilos sans mourir de faim
  • Comment cette astuce m’a aidé à ne plus souffrir pendant mes séances de sport ?
  • LE truc que vous devez à tout prix éviter pour perdre plus rapidement

Vous avez saisi le truc ?

Of course, tous vos sous-titres suivront une certaine logique et seront directement liés à la problématique que vous voulez résoudre.

Imaginons que vous décidiez d’écrire un article de blog intitulé « 5 conseils pour être bien dans sa peau après une dépression ».

Super topic.

écrire un article de blogÇa pourrait donner :

  1. Écoutez ce que vous dit votre corps
  2. Testez cette méthode américaine révolutionnaire
  3. Faites une action par jour qui vous rendrait heureux/se
  4. Posez-vous cette question puissante
  5. Devenez freelance

Euh… Vous ne trouvez pas qu’il y a un hic quelque part ?

Le dernier sous-titre n’est pas assez lié au sujet de l’article. Il rompt la fluidité du texte.

Oui, le fait de quitter son job peut aider à aller mieux dans un contexte professionnel difficile. Mais c’est trop spécifique. Trop éloigné de votre article.

12. N’ayez pas peur d’être généreux

Une question qui revient souvent dans l’esprit des blogueurs est : jusqu’à quel point dois-je délivrer de l’info gratuite ?

Je répondrais que là n’est pas la question. Ce qu’il faut se demander, c’est : « À quel point avez-vous envie d’aider et proposer du contenu de qualité ? »

Si vous n’allez pas au bout des choses, votre blog marquera autant les esprits qu’un fait divers en dernière page d’un journal local.

Travaillez votre sujet en profondeur. Traitez le problème de vos lecteurs en long, en large et en travers. Soyez généreux en conseils. Ils vous remercieront en devenant des clients loyaux et fidèles.

13. Faites des phrases courtes. Ultra-courtes.

Parce que les pavés font mal au crâne.

Faites aussi la chasse aux phrases contenant « et ». Voyez si vous pouvez les scinder en 2 phrases courtes.

14. Sublimez votre prose

Exemples :

  • ne dites pas « petit » mais « minuscule » ;
  • ne dites pas « beau » mais « magnifique » ;
  • ne dites pas « je dois vous avouer un truc » mais « je dois vous avouer l’horrible vérité »

Etc., etc.

15. Remplacez les mots faibles

Être, avoir, très, vraiment, réellement, particulièrement, évidemment, etc.

Exemples :

J’ai faim → Je meurs de faim.

Marie fait à manger pour ce soir → Marie cuisine pour ce soir.

Eliott est fatigué → Eliott tombe de fatigue.

Etc, etc.

16. Soyez explicite

Les gens aiment être guidés. Montrez-leur la marche à suivre :

  • dans un premier temps, faites ceci ;
  • dans un second temps, faites cela.

17. Exit la voix passive

Toujours dans cette logique d’apporter du punch et du rythme à votre texte, préférez la voix active.

Jugez plutôt :

Cette chercheuse a conduit plusieurs projets innovants.

Plusieurs projets innovants ont été conduits par cette chercheuse.

On est d’accord, y a pas photo.

18. Utilisez « vous »

Parlez plus de votre lecteur que de vous-même. Cette astuce de copywriting a déjà fait ses preuves. D’ailleurs, les grandes marques comme Apple, Renault, Amazon ont bien compris le truc. Leurs pages de vente sont truffés de « vous ».

écrire un article de blog

Un excellent pour vous aider à vous projeter (et à sortir la CB).

19. Taillez, coupez, rafraîchissez

Enlevez tout ce qui n’apporte rien : les mots en trop, les adverbes, les « il y a ».

Exemple :

Ne dites pas : « Voici une formation qui vous aidera à vous sentir beaucoup mieux dans votre peau et à oser parler en public dans le but de ne plus être seul. »…

À lire aussi  Devenir Entrepreneur Sur Internet : 4 Métiers d’Écriture Hyper Rentables

Mais : « Cette formation vous aidera à vaincre votre timidité. Objectif : exister socialement. »

Avouez que la deuxième phrase surpasse la première.

20. Mettez de l’émotion

Comment voulez-vous que vos articles soient commentés et partagés s’ils sont aussi froids qu’une notice de micro-ondes ?

Vos textes doivent transpirer la passion, l’énergie, l’enthousiasme.

Soyez fou.

Mettez-vous à écrire un article de blog qui provoque des émotions. Faites vibrer vos lecteurs. Qu’ils rient, qu’ils s’offusquent, qu’ils se révoltent. Cela rendra votre blog différent. Agréable. Inoubliable.

D’ailleurs, selon BuzzSumo, l’émotion maximise les chances de créer de la viralité :

écrire un article de blog

21. Soyez fluide

Chaque phrase doit conduire à la suivante de façon naturelle. Rappelez-vous votre objectif : garder le lecteur jusqu’à la fin. Insérez des transitions.

Comme :

  • passons à autre chose ;
  • quoi qu’il en soit ;
  • aussi ;
  • de plus ;
  • par ailleurs ;
  • ensuite ;

22. Racontez une histoire

Admettons que je tienne un blog de voyages et que je veuille écrire un article sur Kuala Lumpur.

Selon vous, qu’est-ce qui fonctionnera le plus ?

Le récit détaillé de mes aventures et ce que j’ai ressenti (les plats délicieux des restos de rue, la folle course-poursuite après un pick-pocket qui a quand même réussi à me voler mon iPhone, ou encore la femme de ménage qui se rappellera longtemps de la crise d’hystérie de ma fille quand elle a découvert que son doudou avait été lavé).

Ou

La « liste des 20 endroits de la capitale malaisienne à visiter »

En plantant le décor, vous aidez vos lecteurs à visualiser la scène. Ils sont là, à vos côtés, ils ressentent vos émotions. Vous devenez proches.

23. Prouvez ce que vous dites

Sortez l’artillerie lourde : photos, captures d’écran, graphiques, citations, infographies…

D’une, votre lecteur appréciera.

De deux, vous passerez pour quelqu’un qui gère.

Et qui gère en ce moment ?

écrire un article de blog

Allez, passons à la 24 ème astuce pour écrire un article de blog parfait

24. Faites appel aux 5 sens

En utilisant des mots grâce auxquels les lecteurs visualisent, sentent, entendent, goûtent votre texte.

« Tendez bien l’oreille. Ce que je vais vous révéler est capital pour la suite. »

« Fallait voir ça. La lumière était si forte qu’elle transperçait le ciel. Kuala Lumpur, mon paradis sur Terre ! »

« Vous l’avez ressenti vous aussi, n’est-ce pas ? Ce nœud à l’estomac au moment de parler devant toute la classe ?

25. Faites la chasse aux pronoms

écrire un article de blog

N’abusez pas de « il », « elle », « son », « sa », « eux », « leurs », etc. Votre lecteur perdrait le fil en cours de route.

Remplacez simplement les pronoms par des noms propres ou des surnoms.

26. Sélectionnez la bonne police, le bon fond d’écran

La police d’écriture doit être facile à lire. Optez pour Arial, Calibri ou Times New Roman.

Écrire un bon article de blog, c’est se préoccuper du message, pas du style des caractères.

Personne n’a jamais dit : « T’as vu ce super article génial sur Facebook ? Non mais, attends… t’as vu un peu la police !!! ».

De même, vérifiez que la police ne soit pas trop grosse pour la lecture sur mobile. Quoi de plus énervant que d’être obligé de scroller de droite à gauche pour terminer de lire une phrase.

Et par pitié, oubliez les fonds d’écran bleu foncé, rose flashy ou jaune moutarde.

L’expérience utilisateur doit être votre unique priorité.

27. Achevez votre œuvre avec une conclusion digne d’un maestro

La conclusion est au blogueur ce que la plaidoirie finale est à l’avocat. Profitez de ces dernières lignes pour rallier le lecteur à votre cause.

Motivez-le. Montrez-lui quelle était sa situation de départ (avant de lire votre article), et quel est le bilan à l’arrivée.

Expliquez-lui qu’il parviendra à changer sa situation, que vous croyez en lui.

Incitez-le à passer à l’action.

Aidez votre lecteur à se projeter : à quoi ressemblera sa vie s’il met en pratique vos conseils ? Comment se sentira-t-il ?

28. Relisez-vous

Écrire un article de blog, c’est aussi éditer son texte. Le retravailler.

« Quoi ? C’est pas encore finiiiii ? » s’écrie la gentille blogueuse devant son écran.

Rassurez-vous, gentille blogueuse, éditer un article n’a rien de compliqué.

Principe n°1 : laissez votre texte reposer entre les différentes phases de correction

Dans l’idéal, n’éditez pas votre article 2 fois dans la même journée.

Votre article vous sort par les trous de nez ?

Vous sentez poindre la crise de spasmophilie rien qu’à l’idée de devoir relire ces 4 000 mots que vous avez mis 3 jours à écrire ?

No problemo.

Demandez à un ami de confiance de :

  • lire votre texte ;
  • mettre en lumière les passages ennuyeux, les phrases floues ;
  • rayer les mots inutiles, etc.

Principe n°2 : éditez au format papier

Testé et approuvé.

Ne me demandez pas pourquoi, je n’en ai aucune idée.

Ce dont je suis sûre, c’est que les erreurs qui passaient inaperçues à l’écran sautent soudain aux yeux quand le texte est imprimé.

Principe n°3 : lisez votre article à voix haute

La fluidité du texte est cruciale en blogging.

Si votre lecteur doit s’arrêter toutes les 5 secondes pour relire ne serait-ce qu’un mot, comment voulez-vous qu’il se sente happé par votre prose ?

Principe n°4 : vérifiez que vous avez bien appliqué les 28 points cités dans cet article

Oui, même si vous êtes fatigué.

 

Si vous souhaitez proposer de la qualité à votre audience, écrire un article de blog demande du travail. Pas nécessairement de talent (on parle de rédaction web, pas de rédiger le prochain Goncourt). Tout ce qu’il vous faut, c’est un arsenal de techniques d’écriture à maîtriser. Vos textes prendront de la hauteur. Votre style rédactionnel s’améliorera. Vous deviendrez un blogueur plébiscité. Vous aurez gagné.

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez !!!

 

 


 

 

 

 

 

Partagez l'article :
  •   
  •   
  •   
  •   
  •   
  •  

10 commentaires

  • Claire Joyeux

    Jenn ! J’adoooore tes articles. Celui-ci est clair comme de l’eau de roche, c’est pile ce que je cherchais au moment où je le cherchais. Formidablement inspirant ! J’imprime, je surligne, et j’accroche devant mon nez pendant que j’écris jusqu’à nouvel ordre 😂 !! Bravo pour la qualité de ton travail. Et mille Merciiiii ! 🌷❤️🍀✌️

  • Céline l Mamtrepreneure

    Salut Jennifer,
    Excellent article !
    J’ajouterais un 29e point : donner une opinion personnelle sur le sujet. Ainsi cette opinion donne un côté unique à l’article qui contient souvent des arguments déjà lus sur la toile.
    Écrire un article de blog sans avoir quelque chose à dire de plus revient à répéter ce que les autres ont déjà raconté.
    Bonne journée !

    • Jennifer

      Salut Céline,
      Merci.
      Je suis d’accord avec toi sur le fait qu’il faille donner son avis. Mais justement, l’angle que l’on décide de prendre pour un article n’est-il pas le reflet de son point de vue ? Par exemple, ici, je dis qu’il faut écrire de longs articles. À travers ce point, le lecteur ne comprend-il pas que je suis contre la publication à tout va, qui empêche justement de produire des articles longs et détaillés ? Bonne réflexion en tout cas, le débat est lancé 🙂
      À très vite,
      Jennifer

  • HUET Patrice

    Merci beaucoup pour ce bel article complet.
    Concernant le fait de donner son avis, si l’on se pose la question c’est qu’on est en train d’avouer d’avoir compilé les infos trouvé sur le web. Finalement, on est en train de dire que l’on est pas franchement un expert.
    Bref, à lire votre article, je vois donc que vous maîtrisez votre domaine.
    Bravo, vraiment. C’est sincère.
    Je vais vous suivre.
    Patrice de BP, du blog de-nouveaux-horizons-en-psychologie.com

    • Jennifer

      Bonjour Patrice et merci pour votre commentaire.
      Je suis à moitié d’accord avec vous car cela dépend vraiment de la thématique du blog. Si je reprends la psychologie par exemple: je décide d’écrire un article pour présenter une grande théorie et de donner mon avis sur le sujet, est-ce que cela signifie que je ne suis pas expert dans mon domaine pour autant ? Pas sûre.
      Là où je suis d’accord, c’est que l’on voit trop de blogs qui, comme vous le dites, ne font que “compiler” des infos déjà vues ailleurs, sans réelle profondeur.
      Je vous remercie encore pour votre commentaire sincère, le Blog du Rédacteur a en effet été crée dans l’optique de partager mon savoir-faire dans le domaine de la rédaction web et de l’écriture en général.
      A bientôt sur le blog,
      Jennifer

  • Thomas

    Merci beaucoup pour cet article complet.
    Cela me rassure de voir qu’un bon article de blog ne se rédige pas en une heure. Beaucoup de “conseils de blogueurs” nous font miroiter cette possibilité. Je dois passer au moins 6H sur chacun, je commençais à me poser des questions.
    Je vais de ce pas tenter de suivre tout ces bons conseils pour les optimiser. Ça me parait être un beau challenge !

    Petite question, je vous rejoins complétement sur la notion d’écrire de longs articles de bonnes qualité mais étant donné que je souhaite écrire un article par semaine, j’ai du mal à tenir le rythme.
    Selon votre expérience, faut-il mieux faire peu d’articles mais de hautes qualité (genre 1 toute les 2 semaines) ou faut-il les mixer avec des plus courts pour maintenir un rythme de publication élevé ?

    impatient de lire de futurs articles.
    Thomas

    • Jennifer

      Bonjour Thomas,

      Je suis en plein dans cette phase de réflexion aussi.
      Écrire des articles de qualité demande énormément de travail et il est vrai qu’en rédiger 1 par semaine est un vrai challenge. Si vous regardez la date de publication de mes articles, vous verrez que je publie environ 1 article/2 semaines, en plus d’articles invité sur d’autres sites. Je pensais de prime abord que c’était assez, mais je me rends compte que c’est trop peu quand on débute.
      Conclusion: je publie coûte que coûte 1 article/semaine, même si je dois travailler jusque très tard le soir. J’exige toujours de la qualité, mais si une semaine je vois qu’il m’est impossible de rédiger, tant pis, j’écrirai un article un peu moins long sur un sujet un peu plus “léger”.
      Il n’y a, je pense, que les blogueurs jouissant d’une certaine renommée qui peuvent se permettre de publier 2 articles au mois.
      J’espère vous avoir un peu aidé.
      Bon courage.
      Jennifer

  • Sarah

    Je suis en pleine restructuration de mon blog culinaire et en pleine création d’une second sur une autre thématique et cet article me donne une vraie claque. J’ai toujours pensé à tort que pour les article culinaires il n’y avait pas besoin de tout cela mais en fait si, même pour une recette on peut sublimer les choses et raconter une belle histoire. Merci beaucoup.

    • Jennifer

      Bonjour Sarah,
      Je ne m’y connais pas en blog culinaire mais je pense qu’effectivement, le contenu est tout de même très important. D’autant plus que de très bons articles est un bon moyen de se différencier de la concurrence dans ce domaine. Bon courage pour tes 2 blogs.

Laisser un commentaire