Travailler de chez soi, que ce soit pour toucher un complément de revenus ou avoir un vrai métier avec un bon salaire, c’est possible avec internet.

J’en suis la preuve vivante. Tout comme des milliers de personnes en France.

Même sans expérience, il est assez facile de faire son trou et de travailler chez soi sans diplôme.

Je vous donne une liste d’emplois à domicile idéaux pour tous ceux qui ne veulent pas/plus du salariat.

Travailler chez soi sans diplôme : les prérequis

Travailler à domicile est le rêve de milliers (millions ?!) de Français. Mais pour être tout à fait honnête, ce n’est pas donné à tout le monde.

En devenant freelance :

  • vous abandonnez une partie des privilèges du salariat. Plus de congés payés : quand vous ne travaillez plus, vous ne percevez rien. Plus de salaire fixe, de tickets resto…
  • vous n’avez plus personne pour vous dicter vos tâches. C’est le bon côté du travail indépendant, mais qui peut facilement se retourner contre vous

Voici 7 qualités pour pouvoir exercer un métier à domicile…

La rigueur

Le freelancing implique un travail constant, de la persévérance et de la témérité. Sans un minimum d’endurance et d’efforts réguliers, il vous sera très difficile de tenir plusieurs mois et de développer votre entreprise.

Le soleil brille et vous avez envie d’une séance farniente dans le jardin au lieu de travailler ? C’est humain. Mais alors, forcez-vous à travailler 2 ou 3 heures, vous profiterez de votre jardin après.

Si vous vous laissez aller, vous finirez par générer des pensées négatives, du stress et un énorme manque de confiance en vous.

Le meilleur moyen d’éviter ça, c’est de mettre en place des petits rituels, comme :

  • se doucher et s’habiller avant de travailler
  • vous faire un bon café, allumer votre ordinateur et répondre à vos mails (histoire de commencer la journée en douceur)
  • planifier sa journée en listant les tâches par ordre d’importance
  • mettre une musique d’ambiance spéciale “travail’

L’organisation

Un travailleur indépendant gère souvent plusieurs projets en même temps. Il doit aussi s’occuper de la compta (création de factures, relances, etc.), chercher des clients, faire le job pour lequel il est payé, gérer sa présence sur les réseaux sociaux…

De quoi se retrouver submergé sans un minimum d’organisation. Le top, c’est de se créer un emploi du temps sur-mesure, avec telles heures allouées à telles tâches. C’est, d’après mon expérience, le meilleur moyen de ne pas devenir multi-tâches et contre-productif.

La polyvalence

Comme je l’ai dit plus haut, 70% du temps de travail d’un freelance est consacré aux tâches autres que son cœur de métier :

  • compta
  • prospection
  • développement de son autorité
  • gestion de son site (le cas échéant)

C’est la raison pour laquelle toute personne qui souhaite travailler de chez soi sans diplôme devra quand même, à un moment ou à un autre, se former pour acquérir des compétences essentielles.

L’autonomie

Plus de boss pour vous donner des directives. Plus de secrétaire pour organiser vos rendez-vous. Plus de collègues pour vous filer un coup demain sur un dossier qui traîne. Plus personne… mis à part vous.

Votre indépendance vous confère une certaine liberté, certes. Mais vous allez devoir à apprendre à composer seul maintenant.

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des tas de forums ou des groupes d’entraide sur les réseaux sociaux où vous pourrez trouver de l’aide pour à peu près tous les problèmes.

La patience

Vous connaissez l’adage : tout vient à point qui sait attendre.

C’est encore plus vrai quand on travaille de chez soi.

Mis à part quelques exceptions, il est très rare d’avoir une clientèle fidèle dès le premier mois en tant qu’indépendant. À titre d’exemple, j’ai mis 2 mois pour décrocher un premier contrat de rédaction web. Heureusement, tout s’est enchaîné après, mais ce fut 2 mois de recherches, de lectures et d’attentes en tous genres.

Si j’avais jeté l’éponge au bout de 2 semaines, je ne serais pas là où je suis aujourd’hui.

Morale de l’histoire : construire son entreprise prend du temps. Utilisez votre temps libre du début d’activité pour vous former et vous faire connaître.

La créativité

Pour se démarquer de vos concurrents, soyez créatifs. Utilisez des canaux d’acquisition originaux, apprenez à décoder ce que les prospects ne disent pas, proposez-leur des solutions auxquelles ils n’auraient pas forcément pensé. Prouvez que vous êtes le meilleur freelance du monde.

Le goût du risque

Quitter son emploi salarié pour travailler chez soi, c’est partir à l’aventure. On ne sait pas où on va, qui on va croiser sur notre route, quels déboires on va rencontrer, quels bonheurs vont nous réjouir.

Bref, entre les revenus irréguliers, les retours clients, les jours d’intense productivité et ceux à ne rien faire, il faut être amateur de sensations fortes pour choisir ce statut.

Mais qu’est-ce que ça en vaut la peine 🙂

Comment trouver un bon travail à domicile ?

Beaucoup de sites proposent de gagner de l’argent en restant à la maison, mais attention aux fausses promesses.

Si vous voulez vivre de votre nouveau travail ou avoir un complément de revenus satisfaisant, il va falloir faire sûrement plus que de coller des enveloppes, répondre à des sondages rémunérés ou alimenter de faux profils.

Dans cet article, je veux vous aiguiller vers un travail à domicile sérieux. Pas le genre d’activités payées 3 francs 6 sous qui sont soi-disant des bons plans.

Comment les trouver ?

  • En vous adressant aux entreprises pratiquant le télétravail : c’est un bon moyen de travailler chez à la maison tout en étant salarié (et donc protégé)
  • En épluchant les sites de freelances comme codeur.com ou encore malt
  • En postulant auprès d’entreprises qui externalise sa relation client
  • En créant votre micro-entreprise afin de proposer vos services, tout simplement (le statut de la micro-entreprise est compatible avec celui de salarié)

Exemples d’emplois à domicile sur internet

Créer une boutique e-commerce

Vendre des produits en ligne est un bon moyen de commencer une activité de chez soi. Cela ne nécessite pas de compétences particulières grâce aux différents outils clés en main comme Shopify.

Vous avez le choix entre vendre vos propres créations (bijoux, vêtements, cadeaux personnalisés, etc.) ou les produits des autres. Et en optant pour le dropshipping, vous n’avez aucun stock à gérer. Votre client passe commande sur votre site, les détails de la commande sont ensuite envoyés aux grossistes pour être traités. Tout se fait à distance.

Il y a de très beaux exemples de réussite en dropshipping (je vous laisse parcourir YouTube pour voir). Le tout, c’est trouver la bonne niche.

Gérer la relation client d’une entreprise à domicile

Aussi surprenant que cela puisse paraître, beaucoup d’entreprises de renom externalisent la gestion de la relation client à des freelances.

En quoi consiste le métier de chargé de relation client à distance ?

  • Prises de commandes par téléphone
  • Réponse aux questions des clients par mail ou téléphone
  • Déclenchement d’interventions
  • Service réclamation
  • Redirection vers les services adaptés
  • Résolution de litige

Tout ce qu’il vous faut, c’est posséder un ordinateur (PC), une connexion internet haut débit et un micro-casque.

Devenir community manager

Un community manager gère la stratégie social media de ses clients (Youtube, Facebook, Twitter, Instagram, etc.). Il :

  • engage la conversation avec la communauté
  • crée la stratégie de contenus
  • organise des concours, des rencontres
  • fidélise le client
  • analyse l’efficacité de ses actions

Autant le dire tout de suite, c’est un vrai job. Même si le métier ne requiert pas de diplôme à proprement parler, l’aspirant community manager doit avoir suivi une formation de qualité.

Vous vous demandez si le métier de social media manager est fait pour vous ? Voici une formation gratuite pour le savoir.

Travailler chez soi sans diplôme en devenant web developper

Le web developper a la mission de s’occuper du développement informatique des sites Internet de ses clients et de leur maintenance.

C’est un expert en programmation. PHP, Java, SQL, ASP, mais aussi en CMS et Framework… aucun langage informatique ne lui résiste ! C’est grâce à ces compétences qu’il pourra choisir la solution technique la plus appropriée à son projet.

Comme pour tous les métiers que je cite dans cette liste, ce travail est accessible sans diplôme. Aucun client ne vous demandera si vous avez bien votre BTS ou votre DUT informatique en poche. Mais vous l’avez vu, vous aurez besoin de posséder des connaissances techniques pointues. On ne s’improvise pas développeur web du jour au lendemain.

Vous devrez donc dans tous les cas vous formez pour apprendre le métier.

Se lancer en tant que rédacteur web freelance

C’est avec ce métier que j’ai repris ma carrière professionnelle en main.

Un rédacteur web écrit du contenu destiné à être publié sur le web pour le compte de clients (entreprises, infopreneurs, agence de rédaction, etc.). S’il y a bien un métier qui permet de travailler chez soi sans diplôme, c’est celui-là.

Il vous suffit juste de maîtriser le français, de savoir analyser et synthétiser des informations sur internet, de rédiger assez rapidement et de savoir écrire pour le web.

Même si beaucoup de monde souhaite devenir rédacteur web à domicile, il est très facile de trouver des clients réguliers et de bien en vivre.

Voici un guide ultra-complet sur le métier de rédacteur web.

Devenir copywriter pro

Un copywriter écrit des argumentaires de vente pour le compte de ses clients. En d’autres termes, il utilise les mots pour vous vendre un produit ou un service, sans que vous vous en aperceviez.

Le copywriter, c’est un peu comme un rédacteur web très haut de gamme. Et ça se ressent sur les prix. Là où un rédacteur poura difficilement demander plus de 8 ou 9 centimes/mot à un client pour la rédaction d’articles de blog, le copywriter, lui, peut facilement exiger 2 000 € pour une seule page de vente.

Ce job à domicile vous intéresse ? Je vous explique comment devenir copywriter pro ici.

Créer un blog et en vivre

Créer un business en ligne via un blog fait partie des meilleurs plans pour travailler chez soi sans diplôme.

Mais attention, sans diplôme ne veut pas dire sans expertise. En effet, pour créer un blog sur un sujet, il faut que vous ayez un certain niveau de connaissances sur le sujet en question.

Voici comment ça marche :

  1. Vous créez un blog sur une thématique spécifique
  2. Vous proposez du contenu gratuit intéressant et qui aide vos prospects
  3. Vous récoltez des adresses mail en échange d’un “cadeau” gratuit (ebook, quizz, masterclass…)
  4. Vous vendez des produits d’information en ligne

Le business model du blogging est l’idéal si vous souhaitez générer des revenus passifs. Mais comme pour tout, il faut travailler dur avant de pouvoir en vivre.

Et surtout, il faut construire une stratégie de contenus en béton, avec des articles qui donnent envie à votre cible et bien référencés pour le SEO.

Je vous apprends à acquérir ces compétences dans ma formation Article Hypnotique.

Se reconvertir en assistante virtuel

Lorsqu’un entrepreneur est débordé, il a tout naturellement besoin d’une assistante pour le seconder.

Mais rares sont ceux qui pourront se permettre financièrement d’embaucher une personne à temps plein sur un poste d’assistant, ou n’ont simplement pas la charge de travail nécessaire pour occuper un temps plein. Et c’est là qu’intervient l’assistante virtuel (je mets au féminin car il s’agit majoritairement de femmes).

Une assistante virtuelle travaille à distance et effectue les mêmes tâches qu’une secrétaire classique :

  • saisie informatique
  • prospecter de nouveaux clients
  • répondre aux appels téléphoniques
  • organiser l’agenda
  • numériser des documents
  • gérer les mails, les litiges

Pas besoin de réel diplôme donc, et c’est ça qui est top quand on recherche un travail à la maison qui ne demande pas de suivre une formation avant. Seules compétences pour devenir assitante virtuelle :

  • maîtriser l’outil informatique
  • savoir bien s’exprimer à l’écrit et à l’oral
  • être rigoureuse et organisée

Travailler de son domicile avec l’affiliation

L’affiliation, c’est le fait de recommander un produit qui n’est pas le vôtre et de toucher une commission sur chaque vente réalisée via votre lien affilié.

L’avantage, c’est que vous n’avez pas besoin d’avoir un blog ou une communauté pour gagner de l’argent via ce canal. L’inconvénient, c’est que certains sont prêts à recommander n’importe quelle m….  pour gagner de l’argent.

Mais rassurez-vous, il est tout à fait possible de faire de l’affiliation de façon éthique. Voici d’ailleurs le lien vers un atelier gratuit qui vous explique comment gagner de l’argent grâce à l’affiliation.

Travailler chez soi sans diplôme et sans budget : mon témoignage

Pour être tout à fait honnête, je n’ai que très peu travaillé en tant que salariée. J’ai bossé 1 mois au McDo quand j’étais jeune, j’ai été vendeuse dans un magasin de prêt-à-porter pendant 2 mois puis 1 an en tant qu’assistante d’éducation.

Je suis devenue traductrice freelance après avoir décroché mon master et j’ai arrêté pour m’occuper de mes enfants. En 2017, j’ai commencé l’aventure de la rédaction web, puis du copywriting.

Je suis la preuve vivante que l’on peut travailler chez soi sans diplôme (bon, j’avais un master de traduction, mais je ne connaissais rien à la rédaction sur le web) et sans budget.

Quand j’ai commencé en juillet 2017, j’avais un mini PC 11 pouces (qui s’arrêtait net dès qu’il n’était pas branché 😂😂😂). Je devais travailler avec l’ordi toujours branché à une prise sous peine de perdre tout mon travail (c’est arrivé une paire de fois). J’ai obtenu mes premiers clients, un nouvel ordinateur :), et j’ai travaillé, travaillé, travaillé.

Aujourd’hui, je suis web entrepreneure. Je gagne très bien ma vie, principalement grâce à mes formations (je rédige de temps en temps des pages de vente pour des clients). Et ce que je peux vous dire, c’est ceci :

Oui, on peut travailler de chez soi sans diplôme. Je veux dire, avoir un vrai métier qui nous fait vivre. En France.

Il suffit juste de s’accrocher et de ne rien lâcher.

Certes, il y a toujours cette appréhension du lendemain (on n’est jamais sûr de rien). Mais je n’échangerai ma place pour rien au monde. Pouvoir être présente pour mes enfants, voyager ou prendre des pauses quand je le décide moi, ne pas travailler tel jour parce que j’ai un rdv médical, ou parce que je n’en ai pas envie tout simplement. Ça vaut toute la sécurité du monde.

Si vous en avez assez de votre travail, que vous ne pouvez pas travailler en entreprise (à cause de vos convictions religieuses ou parce que vous avez beaucoup d’enfants) et que vous recherchez un travail à domicile, je vous conseille vivement de ne pas attendre trop longtemps. Personnellement, je ne connais aucun freelance qui regrette sa décision de s’être lancé à son compte.

La plupart des emplois que je vous ai listés ici sont accessibles sans diplôme. Tout ce qu’il vous faudra, c’est vous former pour apprendre le métier (vous pouvez le faire en autodidacte, mais ce sera plus long).

Jennifer

Partagez