techniques rédaction web
Écrire pour le web

27 Techniques de Rédaction Web Démentielles pour votre Blog

“Note de Jennifer: Ceci est un article invité d’Eddy, du blog Bleu Marketing. Je vous laisse apprécier et visiter son site.”

Vos articles sont lourds.

Vos lecteurs n’accrochent pas. Pourtant, ils essaient de vous lire.

Mais vous ne les aidez pas.

Phrases à rallonge, texte pavé, aucune mise en forme, ponctuation inexistante… ces petites erreurs cumulées tuent votre blog.

Elles font fuir vos lecteurs.

Avouez-le. Vous êtes déçu.

Vous pensiez que votre dernier article aurait créé un  gros buzz. Vous avez tout donné pour écrire quelque chose de génial.

Votre temps. Votre énergie.

Mais les partages sont aussi calmes que la plage en hiver.

Rien.

Écrire des articles de qualité est indispensable pour réussir. Mais ça ne suffit pas.

Il faut aussi transmettre l’info correctement.

Maîtriser les fondamentaux de la rédaction web est essentiel pour espérer vous élever au rang de seigneur et monter sur le trône des grands gagnants.

Dans cet article, je vais vous donner 27 techniques de rédaction web. Chacune d’entre elles vous aidera à améliorer vos articles de blog d’une manière ou d’une autre.

Prêt ?

C’est parti !

1.Bossez l’emballage

Un titre réussi est la base d’un bon article. Le bâcler est une erreur.

techniques de rédaction web

J’aime le comparer à l’emballage d’un paquet de céréales.

Vous savez, ces boites hyper flashy qu’on trouve au supermarché, genre Frosties ou Smacks.

Elles attirent l’œil et donnent envie de prendre le paquet pour en savoir plus.

Le titre de votre article, c’est pareil.

Il est là pour attirer l’attention et inciter au clic. Il doit donner envie de dévorer votre contenu jusqu’au dernier mot.

Je vous donne la recette magique expresse quand on ne sait pas comment faire :

  • le titre est orienté RÉSULTAT ;
  • il contient des mots d’actions FORTS ;
  • il provoque des émotions (curiosité, excitation, peur, surprise…).

2.Il me faut de l’air, de l’AIR

Imaginez.

Je me mets à écrire un énorme pavé, sans sauter de lignes. Aucun sous-titre. J’enchaîne les phrases les unes à la suite des autres.

Votre réaction ?

On est d’accord. Petit croix rouge en haut à droite.

Vous devez absolument respecter ces bonnes pratiques de rédaction web en tête :

  • maximum 4 lignes par paragraphe ;
  • marquer un vrai saut de ligne (ligne blanche) entre chaque paragraphe ;
  • varier le rythme (paragraphes d’une ligne, 3 lignes, etc.).

N’oubliez pas que la lecture sur écran est fatigante. Il faut la faciliter au maximum.

3.Utilisez des métaphores

Les images font partie des techniques de rédaction web les plus puissantes qui soient.

Elles aident à mieux comprendre le texte.

Regardez.

Depuis le début de l’article, j’en ai déjà utilisé plusieurs : la plage en hiver, le paquet de céréales…

Grâce aux métaphores, vous passez d’un texte abstrait à quelque chose de concret, de facilement compréhensible.

D’ailleurs, en parlant de compréhension…

4.Un gamin de 9 ans doit comprendre votre article

Vous savez quoi ?

Les études ont montré que les discours de Donald Trump étaient compréhensibles par des enfants de 9 ans.

France info en parle dans cet article.

Résultat ?

Il est devenu président des Etats-Unis. Plutôt pas mal.

C’est compréhensible.

Les politiciens nous bassinent avec des grands discours. La plupart des gens n’y comprennent rien.

Alors quand ils entendent des mots familiers, forcément ils sont plus sensibles.

Pour vous, c’est pareil.

Gardez en tête cette technique de rédaction web et bannissez le vocabulaire technique. Utilisez des mots simples pour être compris par le plus grand nombre et toucher vos lecteurs plus facilement.

5.Utilisez des mots courts

Ils sont plus faciles à comprendre.

Reprenez vos phrases complexes. Essayez de remplacer un mot long par un synonyme plus court.

Vous garderez une lisibilité et une facilité de lecture accrue.

6.Utilisez le 50 : 50, une des techniques de rédaction web les plus effrayantes

Oui. C’est mon dernier mot Eddy. Je veux supprimer la moitié de mon article après la relecture.

Radical ?

Non.

Réaliste.

techniques de rédaction web

Je vous conseille d’écrire sans vous relire dans un premier temps. Vous laissez votre plume s’exprimer tel un oiseau chantonnant dans votre jardin.

À lire aussi  Écrire Pour Le Web : 9 Astuces Pour des Articles 5 Étoiles

Quand vous avez fini, vous reprenez votre joli document Word et vous dégagez la moitié du texte.

Ne vous inquiétez pas, c’est facile.

Vous allez voir que certaines phrases sont inutiles.

D’autres sont simplifiables, des mots peuvent être supprimés…

L’épuration du texte est une vraie jouissance. C’est comme chercher des œufs de pâques dans une grande forêt. La chasse est le moment le plus excitant.

7.Les puces sont vos amies

Les listes à puces, c’est simple et efficace.

Le cerveau humain aime l’organisation. Dès que vous devez faire une énumération dans votre article, pensez “listes”.

N’ayez pas peur d’en abuser.

  • Elles permettent d’aérer le contenu
  • Elles cassent le rythme de l’article dans le bon sens
  • Elles facilitent l’organisation des idées

La preuve ultime ?

Je viens de le faire en direct tout en vous l’expliquant, la classe non ?

8.Faites comme Titanic

« Bonjour, je m’appelle Georges et dans cet article je vais vous expliquer comment faire pour réussir à transformer votre pelouse en super pelouse. L’article va se diviser en 3 étapes. Tout d’abord, je vais vous montrer… »

Franchement, je lis ça je range mes somnifères directs. Je sais que l’article va faire le travail 10 fois mieux.

Vous devez réveiller vos lecteurs. Les prendre aux tripes.

Le meilleur moyen d’y arriver, c’est d’utiliser les émotions. Jouer sur les peurs, les désirs, l’humour, la tristesse…

Vous aimeriez regarder un film chiant à mourir ?

Non.

C’est pareil pour vos lecteurs. Ils ne veulent pas d’un article somnifère.

Ce n’est pas pour rien si Titanic est un des plus grands succès de l’histoire du cinéma.

Il a été officiellement élu comme le film ayant fait le plus pleurer.

Pleurer… oh tiens, une émotion !

Je vous conseille de lire cet excellent article (anglais) qui vous donne 380 mots émotionnels puissants à utiliser sans modération.

9.Coupez les…

Calmos.

Je parle des phrases.

Je vous ai dit que les paragraphes doivent être courts. C’est aussi valable pour vos phrases.

N’hésitez pas à les hacher. A mettre des points. Comme je suis en train de le faire. Là maintenant sous vos yeux.

Ça facilite la lecture et pose les mots.

Evidemment, variez avec des phrases plus longues afin de ne jamais habituer le cerveau du lecteur à une routine de lecture redondante.

10.Créez des sous-titres mystérieux

C’est une technique de rédaction web extra pour garder l’attention de vos lecteurs.

Les sous-titres permettent de regrouper les grandes idées de votre article. Ils aident à l’organisation du contenu et au repérage.

C’est d’autant plus important si votre article de blog est long.

Le problème, c’est que les gens sont flemmards. Et ils se contentent de ces sous-titres…

Comment faire pour les forcer à TOUT lire ?

Utilisez le mystère.

Avec un sous-titre mystérieux, vous incitez à regarder le contenu de la partie et donc à améliorer le temps moyen passé sur votre blog. Ça, c’est bon pour votre SEO.

11.Faites comme Père Castor

Racontez des histoires.

Le storytelling est un excellent moyen d’apporter un souffle de vie dans votre article.

techniques rédaction web

Il existe plusieurs façons de faire :

  • raconter votre propre histoire par rapport à un point abordé dans l’article ;
  • inventer une histoire ;
  • raconter l’histoire d’une célébrité pour appuyer votre propos.

Variez les plaisirs en fonction du besoin.

12.Ne bâclez pas l’introduction

Je ne compte plus le nombre d’articles que j’ai vu avec des introductions fumeuses.

Celle qui blablate pour rien dire. Qui ne procure aucune émotion. Qui ne cible pas. Celle qui donne l’impression que vous êtes un touriste perdu au Guatemala.

Dites-vous bien que vous avez seulement 7 secondes pour convaincre votre lecteur.

Pour qu’il décide de rester, votre introduction doit donc :

  • le prendre aux tripes émotionnellement ;
  • lui montrer que vous le comprenez ;
  • lui montrer que vous avez ce qu’il veut ;
  • être simple et facile à lire.

En respectant ces quelques techniques de rédaction web, votre lecteur va rester bien plus longtemps.

La preuve, vous êtes encore là.

13.Ne bâclez pas la conclusion

Même principe.

La conclusion, chez beaucoup de rédacteurs, c’est yolo.

La fin d’un article, c’est la dernière impression que vous laissez.

Imaginez.

Vous mangez une délicieuse boule de glace au chocolat. Et à la dernière bouchée, une vieille moisissure vous fait tout recracher.

Même si vous avez aimé l’ensemble, vous repartez avec une sensation désagréable.

C’est pareil pour votre article. Il doit être bon jusqu’au dernier mot pour ressortir avec un vrai effet « wow ».

C’est très sérieux.

En psychologie, on parle d’effet de primauté et de récence.

Pas de panique, derrière ces termes barbares, l’idée est simple : on se souvient mieux du début (primauté) et de la fin (récence) d’un texte, d’une liste, d’un film… de n’importe quoi en fait.

À lire aussi  Écrire Une Page À Propos : 5 Erreurs Qui Ne Pardonnent Pas

Pour réussir votre conclusion, voilà mes conseils :

  • rappelez le résultat principal de votre article ;
  • motivez les gens à passer à l’action, à mettre en pratique ;
  • faites un appel à l’action (inscription à la newsletter, vente d’un produit…).

C’est une excellente façon de conclure.

14.Ordonnez tel un roi

Ecoutez.

Non. Restez.

Imaginez un peu…

Toutes ces phrases ont un point en commun : elles sont à l’impératif. C’est très puissant pour garder le lecteur en haleine tout au long de votre article.

C’est ce qu’on appelle une relance d’attention.

Vous devez en utiliser régulièrement pour éviter les ronflements.

D’ailleurs, je propose ici 9 hacks pour littéralement envoûter votre lecteur jusqu’au dernier mot.

15.Utilisez les 5 sens

En PNL (Programmation Neuro Linguistique), on apprend que certaines personnes sont sensibles à différentes formes de communication :

  • auditive
  • visuelle
  • kinesthésique

Bien rédiger pour le web, c’est aussi utiliser un vocabulaire varié autour des 5 sens pour que chaque personne trouve son compte.

Voici des exemples concrets pour chaque sens :

  • auditif : « Vous entendez comme cette phrase sonne juste ? »,
  • visuel : « Vous voyez, je vous l’avais bien dit »,
  • gustatif : « Ce goût amer après avoir raté un article »,
  • toucher : « Cette chaire de poule incontrôlable après avoir frôlé la victoire »,
  • odorat : « Cette stratégie qui pue la défaite »

Vous voyez, c’est simple et efficace. Quel que soit votre domaine, vous pouvez utiliser cette technique de rédaction web.

16.Détruisez votre pire ennemi

Non, ce n’est pas Dark Vador.

Votre pire ennemi, c’est VOUS.

La grande erreur, c’est de raconter votre life en parlant que de vous. « J’ai fait ceci… J’ai déjà vu que… Une fois, je suis arrivé… »

Stop.

Les gens viennent chercher des solutions sur votre blog.

Alors donnez-les. Exactement comme je le fais ici.

Oui, vous pouvez utiliser un peu de storytelling.

Non, vous ne devez pas écrire un journal intime. En général, vous allez faire du 80-20.

80% du temps vous parlez en utilisant le « vous » ou le « tu ». Le reste du temps, vous glissez quelques mots sur vous pour vous mettre en valeur ou raconter une histoire personnelle.

17.Utilisez cet outil magique pour l’orthographe

L’orthographe.

Le truc bien relou, surtout en français. Des coquilles, il en reste toujours, même en faisant attention.

alphabet

Heureusement, il existe un super logiciel pour vous aider non seulement à corriger vos fautes, mais aussi à améliorer votre style d’écriture.

Il regarde votre lisibilité, les répétitions, détecte les mots longs, les mots familiers, etc.

C’est la véritable boite à outil du rédacteur web.

Il s’appelle Antidote.

Le prix reste tout à fait abordable à côté des nombreux services rendus.

18.Réconciliez-vous avec les maths

Et insérez des chiffres.

C’est particulièrement utile quand vous essayez de prouver quelque chose.

Si je vous dis par exemple « 85% des gens font cette erreur », c’est plus parlant que « beaucoup de personnes font cette erreur ».

« J’ai vendu pour 1 000 euros d’ebooks » est plus puissant que « J’ai vendu beaucoup d’ebooks ».

Un chiffre, ça cadre.

À utiliser sans modération pour des démonstrations et des argumentaires de vente.

19.Ouvrez-vous au monde

Et insérez des liens externes.

C’est bon pour le référencement naturel et ça permet de donner des ressources complémentaires à vos lecteurs.

Si un article est une référence dans le sujet que vous abordez, n’hésitez pas à le mentionner.

Parmi les techniques de rédaction web, celle-ci est souvent zappée Mais rassurez-vous, vous n’allez pas perdre de lecteurs, bien au contraire.

Ça permet d’enrichir votre contenu et de diversifier les sources.

Votre blog devient un véritable puits d’informations et les partages sont plus nombreux.

20.Utilisez « parce que »

Pourquoi ?

Parce que son utilisation augmente votre crédibilité.

C’est très sérieux et c’est prouvé.

Des études psychologiques ont été faites dans les files d’attente aux caisses d’un supermarché.

Dans un premier temps, les chercheurs demandaient de passer devant les autres sans justifier pourquoi.

« Je peux passer devant vous ? ».

Evidemment, beaucoup de refus.

Par contre, les personnes ont plus facilement accepté quand les chercheurs rajoutaient une explication avec « parce que » :

« Je peux passer devant vous ? Parce que je dois aller chercher mon fils à l’école dans pas longtemps, je vais être en retard ».

Moralité ?

Quand vous affirmez quelque chose qui peut surprendre dans vos articles, enchaînez avec un « parce que » derrière.

Succès garanti.

21.Vertical, pas horizontal

Une des pratiques de rédaction web qui demandent beaucoup de travail, mais qui rapportent gros.

Comme je l’explique dans mon article sur les 4 piliers d’un blog à succès, le blogging est en pleine mutation.

Avant, la stratégie horizontale était la plus répandue : écrire des petits articles sur plein de sujets.

Mais les gens en ont marre de lire de la daube.

Ce qui marche aujourd’hui, c’est la stratégie verticale. Des articles longs, qui rentrent en profondeur sur un sujet.

À lire aussi  Bien Rédiger Pour Le Web : la Méthode Pas à Pas

Comme celui que vous êtes en train de lire et qui avoisine les 3 000 mots.

Si vous voulez réussir, écrivez des pavés et soyez exhaustif.

22.Utilisez des mots puissants

Ce sont des mots qui donnent du pep’s à votre article.

Ne dites pas « vaincre » mais « détruire ».

Ne dite pas « réussir » mais « triompher »

Ne dite pas « avoir peur » mais « être tétanisé »

Vous voyez l’idée ?

Les mots puissants multiplient par 10 l’impact de vos phrases. Quand c’est possible, placez-en dans vos textes.

23.Mettez des images

Les images n’ont que des avantages en rédaction web :

  • elles aident au référencement ;
  • elles peuvent compléter une information ;
  • elles peuvent être ludiques et faire rire ;
  • elles aèrent le contenu.

En fonction de votre ligne éditoriale, vous pouvez opter pour des images sérieuses, des gifs humoristiques…

Ne les négligez pas. Ce sont de véritables atouts pour vous aider à bien rédiger pour le web et vous démarquer. Elles peuvent faire partie intégrante de votre ligne éditoriale.

24.Danse avec les stars

Rassurez-vous.

Je ne vous demande pas de danser.

Par contre, votre article en meurt d’envie. L’idée, c’est de citer les gros mammouths de votre thématique dans votre article.

Comment faire ?

  • À un moment, vous expliquez que tel blogueur utilise telle stratégie
  • Vous mettez un lien vers son blog
  • Une fois votre article publié, vous envoyez un petit mail au blogueur pour lui dire que vous l’avez cité et que s’il aime l’article il peut le partager

Si le contenu est bon, il y a de fortes chances qu’il accepte de le faire.

Et là, quand un influenceur avec 50 000 abonnés lâche un tweet pour promouvoir votre article, je peux vous dire que Google Analytics saute de joie.

Votre liste d’inscrits aussi.

Tout ça grâce à un petit lien.

Rentable non ?

25.Et tu cites, cites, cites, c’est ta façon d’écrire

« L’échec est le fondement de la réussite ». Lao-Tseu.

Vous avez vu comment une citation inspire toute de suite la classe et le sérieux ?

C’est un excellent moyen d’introduire des sous-parties ou d’ajouter une touche philosophique à votre article.

Les citations sont indémodables et faciles à trouver.

N’hésitez pas à en insérer quelques-unes.

L’endroit le plus populaire pour les trouver est sans aucun doute evene.lefigaro.fr.

26.Soyez aussi précis qu’un archer

Un archer vise le centre d’une cible.

Vous, c’est pareil.

Dans chaque article, vous devez viser en plein cœur.

Quand vous écrivez, assurez-vous d’avoir un persona en tête, c’est-à-dire le profil type de votre lecteur / client.

Un article qui s’adresse à tout le monde ne s’adresse à personne. Alors serrez les boulons et visez un segment de votre cible bien précis pour chaque article. C’est une technique de copywriting basique.

Pour rester sur le droit chemin :

  • vérifiez que les mots utilisés sont adaptés à votre cible ;
  • demandez-vous régulièrement si telle partie répond à son besoin.

Avoir sa cible en tête est la plus logique des techniques de rédaction web.

C’est en partant des demandes de votre audience que vous écrivez des phrases précises et pertinentes.

27.Soyez détendu

Mon dernier conseil, c’est d’adopter un ton familier.

Regardez.

Quand vous conseillez un ami, vous lui expliquez quoi faire en étant vous-même. Vous ne jouez pas un rôle.

Faites pareil dans vos articles.

Je le répète, la lecture sur écran est épuisante.

Alors si vous êtes aussi pompeux qu’un politicien, les gens vont vous zapper pour retourner finir le niveau 758 de Candy Crush.

Quand vous relisez votre article, il doit respirer la simplicité et la bonne humeur. Ou être très percutant et direct.

Bref, écrivez comme si vous vous exprimiez à l’oral.

D’ailleurs, il existe un excellent logiciel pour dicter vos articles si ça peut vous aider : Dragon Natural Speaking

La meilleure des techniques de rédaction web ? La voici…

Écrire pour le web n’est pas inné. Bloguer non plus.

Il faut pratiquer.

Tous les jours.

Vous devez écrire au moins 1 000 mots quotidiennement. Au début, vous allez foirer.

Vos premiers textes ne seront pas les meilleurs.

Mais vous allez voir, en mettant en place ces techniques de rédaction web, avec l’entraînement, ça va finir par rentrer. Vous allez affiner votre style.

Je vous conseille vraiment de vous forcer à le faire chaque jour pour voir les premières facilités arriver.

Sachez aussi que je propose un pack de 3 formations gratuites pour vous aider à réussir votre blog de manière générale.

À vos claviers !

Partagez

13 commentaires

Laisser un commentaire