Rédaction Web | Le GUIDE COMPLET 2020

Rédaction Web | Le GUIDE COMPLET 2020

Tout Savoir sur la Rédaction Web

Avec l’émergence d’internet et de la nécessité de produire toujours plus de contenus numériques, les besoins en rédaction web sont colossaux. Le métier de rédacteur web vous intéresse ? Vous ne savez pas trop de quoi il s’agit et aimeriez en savoir plus pour pouvoir travailler à domicile ?

Salaire, clients, création d’entreprise, facturation…. Je vous ouvre les coulisses avec ce guide de la rédaction web.

Qu’est-ce qu’un rédacteur web ?

Un rédacteur web écrit des contenus destinés au web en échange d’un salaire. Dans la majorité des cas freelance, il fournit à ses clients en rédaction web un service de rédaction en fonction de leurs besoins et de ce qui a été convenu avant de commencer la prestation.

Les missions du rédacteur web freelance sont variées et dépendent de chaque client. Pour certains, il devra :

  • trouver des idées d’articles (et donc faire une recherche de mots clés pertinents en amont) ;
  • trouver des titres accrocheurs ;
  • écrire ces contenus ;
  • les intégrer dans le CMS du client (WordPress, Drupal) ;
  • planifier leur publication.

D’autres clients fournissent un plan détaillé, le rédacteur aura moins de travail de recherche en amont. Pour d’autres encore, il faudra générer un plan à partir d’un seul titre.

Ce qu’il faut retenir, c’est qu’en tant que rédacteur ou rédactrice web, vous devrez vous adapter à la demande et surtout, prendre en compte vos différentes missions dans votre tarif horaire.

Les qualités d’un bon rédacteur web

La rédaction web vous tente mais vous ne savez pas si vous avez le profil pour réussir ? Voici les 12 qualités d’un bon rédacteur indépendant à mon sens :

1. La ténacité

Quand on commence une carrière de rédacteur, freelance qui plus est, il ne faut pas avoir peur de mouiller le tee-shirt. Plus vous travaillerez, plus vous développerez des compétences, et plus vous serez enclin à trouver des clients. Le démarrage peut être long et difficile, la ténacité au travail est sûrement l’une des qualités les plus importantes du rédacteur web débutant.

2. Un Français irréprochable

Quand on décide d’écrire pour le web, la moindre des choses, c’est de savoir formuler des phrases correctes et sans fautes d’orthographe. Aucun client sérieux ne menacera la crédibilité de son site en engageant un freelance dont le Français est approximatif.

Si l’orthographe n’est pour le moment pas votre fort, no panic, il y a des moyens de s’améliorer :

  •  se tourner vers des correcteurs orthographiques comme Antidote ou Le Robert Correcteur. Seul bémol : le prix ! Comptez environ sur 100€ le logiciel. Mais c’est un bon investissement quand on veut faire carrière dans la rédaction web. Si vous êtes juste niveau finances, je vous invite à lire mon article sur les correcteurs d’orthographe gratuits en ligne ;
  • décrocher le prestigieux Certificat Voltaire après avoir suivi des modules d’entraînement payants entre 35 et 50 euros, selon le niveau d’approfondissement et le score visé. Vous pouvez aussi télécharger l’application Orthographe Projet Voltaire pour vous entraîner durant vos heures perdues ;
  • lire, lire, lire ;
  • accrocher les erreurs que vous faites régulièrement près de votre ordinateur (on en a tous. Par exemple, moi, c’est le mot “accueil” que j’ai la mauvaise manie d’écrire “acceuil”) . Elle sera très utile au moment de la relecture d’un e-mail ou d’un document important, pour se corriger rapidement et surtout pour perdre, petit à petit, ses mauvais réflexes ;
  • regarder vos films préférés avec les sous-titres ;
  • les vidéos YouTube qui donnent plein de petites astuces, comme Orthographe TV.

3. Le souci du détail

Les rédacteurs à succès sont très attentifs aux détails, car la rédaction de contenu SEO nécessite un résultat final de haute qualité. Même les plus petites erreurs, telles qu’un mot mal orthographié ou une virgule manquante, peuvent faire penser que vous êtes inexpérimenté.

tout savoir sur la rédaction web

4. La curiosité

Parce qu’il écrit sur une variété de sujets (des astuces pour bien ranger sa maison aux mentions légales que doit contenir un contrat de vente immobilière), l’auteur professionnel doit être curieux de la vie et du monde qui l’entoure. Ne pensez pas que vous deviez engloutir des encyclopédies pour tout savoir sur tout. Non. Ce qu’il faut, c’est lire chaque jour. Des romans, des articles de blog, des journaux, des magazines… Sur le développement personnel, l’économie, la pelote basque, les voyages, la culture du Ylang-ylang en Madagascar…

Bref, vous m’avez compris.

5. La ponctualité

Respecter les deadlines, voilà qui hante le freelance au quotidien. La gestion du temps est un point essentiel de la bonne santé de votre business.

Alors, comment être sûr de respecter les délais de livraison en rédaction web ? Voici 3 conseils basés sur mon expérience :

  • Oser dire non

À mes débuts, j’acceptais toutes les missions que l’on me confiait, quitte à travailler jusque tard le soir et le weekend (la fameuse valeur travail, hein!). Mais ce n’est pas la meilleure attitude à adopter. D’une part, vous risquez de ne pas livrer les commandes en temps et en heure (je vous raconte pas le stress et la déception du client). D’autre part, à ce rythme, vous êtes sûr de finir en maison de repos pour burn out :).

La solution ? Refuser un travail si vous savez que vous ne pourrez pas assurer. Expliquez le problème avec diplomatie et demandez s’il est possible de repousser la date. Je le fais, ça marche.

  • Planifier pour répartir la charge de travail

En rédaction web, les commandes sont souvent passées par lot : 20 fiches produit à rédiger dans 2 semaines, 7 articles de 1 000 mots à rendre dans 1 semaine, etc. Mon conseil pour ne pas être débordé : ne pas attendre la dernière minute et écrire tous les jours. Avec cette régularité, vous allez gérer votre planning comme un véritable chef d’orchestre.

  • Mesurer sa productivité

Chaque fois que vous vous installez à votre bureau, lancez un chronomètre (il existe des applications disponibles gratuitement sur le net) et commencez votre travail.

Prenez soin d’arrêter le timer à chaque interruption (consultations de mails, le coup de fil de maman, vidéo de bébés trop mignons sur Facebook, etc.). Une fois le travail accompli, stopper le chronomètre et notez vos données. Répétez cette opération régulièrement pendant un certain laps de temps et vous disposerez rapidement de données suffisantes pour analyser avec précision votre productivité.

6. Le professionnalisme

Soyez toujours irréprochable dans vos communications avec les prospects et les clients. Concrètement :

  • on ne répond pas au téléphone par “ouais !”;
  • ni avec les braillements de son enfant de 2 ans en fond sonore ;
  • on signe toujours ses mails de façon pro ;
  • on évite d’ailleurs les adresses mail du genre “chacha62@gmail.com” ;
  • on ne lave pas ses marmites quand le client nous appelle pour une précision sur un briefing ;
  • exit le pyjama cracra, on s’habille un minimum pour un appel Skype (bon allez, le bas, ce n’est pas si grave ;-)).

De même, apprenez à vous vendre, par le biais d’un site web, un blog, un compte Linkedin ou lors de votre prospection téléphonique.

7. L’humilité

Bien que l’humilité ne semble pas être liée à l’écriture, elle a aussi un rôle à jouer dans l’amélioration de soi-même, peu importe votre profession. En tant qu’auteur professionnel, vous devez pouvoir accepter les commentaires et les orientations dont vos clients vous font part. Même les écrivains les plus expérimentés et les plus compétents ont une marge d’amélioration. Pouvoir recevoir et appliquer des conseils ne fera qu’augmenter le respect que vos clients auront pour vous.

8. L’autonomie

Ne pas avoir de boss sur le dos, avouez que c’est le pied. Mais pour certains, ça peut faire des dégâts. Le rédacteur freelance ne peut compter que sur lui-même et sa propre motivation pour :

  • trouver de futurs clients ;
  • gérer les actuels ;
  • facturer ;
  • organiser son emploi du temps ;
  • etc.

Il y a certains jours où on aimerait qu’un supérieur nous mette un bon coup de pied aux fesses pour avancer. Mais ce n’est pas le cas. Alors, si vous ne savez pas faire preuve d’autonomie, je vous le dis tout de suite : c’est mort ! Passez à autre chose.

9. L’esprit de synthèse

Je travaille bien souvent avec 3, 4, 5, 6, etc. fenêtres ouvertes pour mes recherches. Je dois également lire pas mal d’articles pour rédiger un texte sur un sujet que je connais pas (exemple : un ebook de 40 pages sur les voiles d’ombrage, oh my God !). On reconnaît un bon rédacteur web à sa faculté à synthétiser RAPIDEMENT les infos glanées sur le net pour recréer un nouveau contenu plus enrichi.

À lire aussi  Rédacteur Web Freelance : les Clés Pour Réussir

10. La réactivité

Non pas que je vous conseille de rester agglutiné à votre téléphone, ce ne serait pas humain. Néanmoins, je vous conseille de répondre aux mails de vos clients assez rapidement.

Un délai de 24h est acceptable. Moins, c’est mieux. Plus, c’est préjudiciable, sauf durant le weekend.

Comment je fonctionne pour être réactive ?

  1. J’ai mes applis Gmail et Hotmail sur mon smartphone (comme ça, si je suis à l’extérieur pendant les heures de bureau, je peux répondre tout de suite à une commande).
  2. Je m’octroie des créneaux dans la journée pour traiter mes mails : 8h30-9h avant de commencer la journée, 11h30 avant la pause déjeuner, 13h30 avant de reprendre, puis une autre fois en fin de journée ou dans la soirée.

De cette façon, je suis sûre de ne pas laisser mon client dans l’attente d’une réponse et le frustrer.

11. La rapidité

Quand j’ai commencé en rédaction web, je mettais des heures à écrire et peaufiner un texte. Le manque d’expérience, le souci d’être irréprochable, la peur de ne pas faire assez bien, les recherches, etc. Avec le temps, j’ai adopté certains automatismes qui me permettent d’être beaucoup plus rapide et donc d’avoir un taux horaire beaucoup plus intéressant.

Si vous manquez de rapidité aujourd’hui en tant que rédacteur web débutant, ne vous inquiétez pas ! Plus vous pratiquerez, plus vous serez rapide et rentable.

J’ai d’ailleurs écrit un article avec 8 astuces pour écrire plus vite.

12. L’audace

Si vous souffrez de timidité aiguë, là, il va falloir faire de grooooos efforts. Quand on se lance en rédaction web et que l’on souhaite en faire un vrai métier, il faut trouver des clients. Et pour trouver ces fameux clients, il va falloir se mettre en avant un minimum.

Un travailleur autonome est seul à la barre et doit convaincre les prospects de le choisir lui plutôt qu’un autre (d’autant plus que la rédaction web est un métier de plus en plus prisé). D’où l’absolue nécessité de faire preuve d’un minimum d’audace et de prospecter à froid pour pêcher un poisson avant les autres. Cela peut se faire par mail, sur les réseaux sociaux, par téléphone ou en physique. Mais avec toujours la même constante : le rédacteur doit être sûr de lui et approcher le client avec un mindset de “winner”. Il est la personne en qui on peut avoir confiance.

Débuter en rédaction web : le matériel essentiel

rédaction web

Vous aurez besoin de quelques outils avant de commencer une carrière en rédaction web. Et la bonne nouvelle, c’est qu’ils sont accessibles à quiconque souhaite démarrer ce type d’entreprise. Contrairement à un commerçant par exemple, l’investissement de départ est moindre.

Voici une liste des indispensables à avoir pour se lancer :

  • un ordinateur : inutile d’investir dans un produit haut de gamme ;
  • une connexion internet ;
  • une adresse email professionnelle ;
  • un logiciel de traitement de texte de type Microsoft Office ou Google Docs ;
  • un compte Paypal/Stripe ou bancaire pour recevoir vos paiements ;
  • le désir d’écrire : difficile de rédiger 8 heures par jour si on n’aime pas ça.

Et c’est tout.

Je ne vous conseille pas, au début du moins, de trop dépenser pour vous installer en tant que rédacteur freelance. Les cartes de visite hors de prix, les forfaits mobiles pour professionnels… ne sont que des gadgets. Concentrez-vous sur le développement de votre entreprise.

Quel régime choisir pour créer son entreprise ?

Vous souhaitez donc devenir rédacteur web professionnel ? Une multitude de possibilité s’offre aux entrepreneurs débutants : micro-entreprise, entreprise individuelle, EIRL, SASU, EURL, SARL, portage salarial…

Voyons cela plus en détail.

La micro-entreprise : le statut le plus approprié en rédaction web

Il s’agit là d’un régime simplifié d’entreprise individuelle.

Les principales caractéristiques de la micro-entreprise

  • La création est ultra-simple et se fait sur le site officiel ne nécessite aucun frais
  • Pas de statuts à rédiger, pas de capital social à détenir
  • Impossibilité de s’associer, tous les pouvoirs sont concentrés sur l’entrepreneur
  • Statut social : l’entrepreneur est soumis au  régime des travailleurs indépendants, les charges sociales calculées sur le CA
  • Aucune charge ne peut être déduite, la TVA ne peut pas être récupérée non plus
  • Franchise de TVA obligatoire
  • Pas de comptabilité à tenir, pas de comptes annuels à établir, seulement un livre des recettes et un registre des achats qui peut être un simple ficher Excel
  • Le plafond de la franchise de TVA est fixé à 33.200 €. Au-delà, le rédacteur web micro-entrepreneur doit facturer la TVA
  • Le plafond de statut de micro-entrepreneur est fixé à 70.000 €. La loi de finances 2020 prévoit de revaloriser le seuil à 72 500 € pour 2020, 2021 et 2022

Les avantages d’être rédacteur web et micro-entrepreneur

Le statut de micro-entreprise est le plus répandu parmi les rédacteurs web, et pour cause :

  • il permet de développer une petite activité générant peu de charges et en complément d’une activité salariée (idéal pour se lancer)
  • pas de CA = pas de charges à payer. Un bol d’air quand on est rédacteur web débutant

Les limites de ce statut

  • Les dépenses réalisées ne peuvent être déduites de ses charges
  • Pas d’association possible
  • La faible crédibilité vis-à-vis des entreprises avec qui le rédacteur web souhaiterait travailler

L’entreprise individuelle (EI)

Dans le cadre d’une entreprise individuelle, l’entreprise de rédaction web est rattachée au patrimoine du freelance.  À moins d’opter pour l’EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée).

Principales caractéristiques de l’entreprise individuelle

  • La création est simple. Pas de statuts à rédiger, de capital social à détenir, uniquement des frais de greffe à payer
  • Impossibilité de s’associer, tous les pouvoirs sont concentrés sur l’entrepreneur
  • La responsabilité est illimitée
  • Le rédacteur web est soumis au régime des travailleurs indépendants, les charges sociales calculées sur la CA
  • Assujettissement à la TVA mais franchise possible
  • Obligation de tenir une comptabilité et d’établir des comptes annuels
  • Possibilté pour l’EIRL afin de préserver son patrimoine personnel et être soumis à l’impôt sur les sociétés (IS)

Les avantages du statut d’entreprise individuelle

  • Facilité de création et en termes de comptabilité
  • Autonomie et liberté du rédacteur web qui est seul maître à bord
  • Protection du patrimoine (en EIRL)
  • La tenue d’une compta plus élborée donne plus de crédit face aux banques et aux clients

Les limites de ce régime

  • Pas d’association possible
  • Responsabilité illimitée (sauf si option pour l’EIRL) : risques en cas de faillite
  • Barèmes d’imposition élevés quand les revenus sont conséquents

Devenir rédacteur professionnel en choisissant la SARL (Société à Responsabilité Limitée)

Une SARL est une entreprise constituée de 2 associés minimum et 100 maximum.

Principales caractéristiques de la SARL

  • Formalités de création : statuts à rédiger, détention d’un capital social, annonce légale obligatoire. Des frais de création sont à prévoir
  • La responsabilité est limitée au montant des apports
  • Le gérant est soumis au régime des indépendants si la gérance est majoritaire, sinon, affiliation au régime général
  • Les charges sociales sont calculées sur la quote-part de bénéfice ou sur la rémunération du gérant et sur une partie des dividendes
  • Assujettissement à la TVA mais franchise possible
  • Obligation de tenir une comptabilité et d’établir des comptes annuels
  • Au minimum 1 assemblée à tenir par an

Les avantages de la SARL

  • Capital de départ moindre
  • Responsabilité des associés limitée au montant de leur apport
  • Cadre juridique sécurisant, pour les parties prenantes et les clients

Les inconvénients de la Société à Responsabilité Limitée

  • Fonctionnement et gestion contraignants
  • Dividendes soumis aux charges sociales pour les gérants majoritaires

L’EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée)

L’EURL est une SARL avec 1 associé unique. Le capital social est fixé à 1€ et la responsabilité est limitée aux apports.Toutefois, en cas de faute de gestion, sa responsabilité peut être engagée sur ses biens personnels.

La société anonyme (SA)

Principales caractéristiques de la SA

  • Le capital social minimum est de 37 000 €
  • La SA est constituée par 2 actionnaires au minimum (7 actionnaires minimum quand la SA est cotée)
  • La responsabilité des actionnaires est limitée à leurs apports
  • Gestion de l’entreprise par un conseil d’administration comportant entre 3 et 18 membres, actionnaires ou pas
À lire aussi  Quitter Son Travail : 13 Signes qui Prouvent que C'EST LE BON MOMENT

Avantages de la Société Anonyme

  • Liberté : les actionnaires peuvent entrer ou quitter facilement la société
  • Gage de sécurité et crédibilité
  • Répartition des pouvoirs entre les différents organes sociaux

Limites de la SA

  • Fonctionnement très contraignant : ne convient pas aux petites structures
  • Obligation de nommer un commissaire aux comptes
  • Minimum de capital social à détenir

Le portage salarial en étant rédacteur web

Le portage salarial implique 3 acteurs : le consultant en portage (le rédacteur web dans notre cas), la société de portage salarial et l’entreprise cliente. Le consultant, embauché par la société de portage, réalise des missions de rédaction web pour les clients de son choix et perçoit un salaire de la société. Celle-ci gère les obligations administratives et accompagne le rédacteur au quotidien dans le développement de son activité. En gros, un rédacteur web en portage salarial est un salarié indépendant.

Avantages du portage salarial

  • Vous choisissez vos missions, vos horaires et vos honoraires, tout comme un indépendant
  • Vous profitez d’une couverture sociale complète, identique au régime social du salarié (droit au chômage, arrêt maladie, assurance responsabilité civile professionnelle de la société de portage)
  • Absence de gestion administrative (facturation, comptabilité, déclaration des charges sociales)
  • Vous bénéficiez d’un réseau d’experts

Limites de ce système

  • La rémunération minimale obligatoire : vous devez facturer au moins 35€ de l’heure ou 250€ par jour
  • Les charges sociales sont plus élevées : entre 40 et 43% de votre CA contre 22% en micro-entreprise
  • Les frais de gestion à payer à la société de portage : entre 5% et 12% de votre chiffre d’affaires  hors-taxe

La coopérative d’activités et d’emploi (CAE)

La CAE est une forme d’entrepreneuriat collectif, un rassemblement de plusieurs entrepreneurs assuré par un gérant et différents chargés de mission.

Le rédacteur web en CAE bénéficie d’un cadre juridique existant, d’un statut d’entrepreneur salarié en CDI et d’une protection sociale. Toute la gestion administrative, fiscale et comptable est mutualisée.

Avantages de la CAE

  • Les formations et réunions d’entrepreneurs régulières
  • Accompagnement d’un tuteur salarié de la coopérative
  • La possibilité de rencontrer des personnes d’univers différents
  • Possibilité de quitter la CAE à tout moment

Inconvénients de la CAE

  • Versement du salaire à partir d’un certain CA (généralement 1 000€)
  • Validation des devis avant envoi au client
  • Frais élevés : entre les charges sociales et les frais à verser à la structure, sur un CA de 3 000€, vous ne percevez plus que 1 200€ environ

Les différentes composantes de la rédaction web

Le SEO

Le SEO, c’est l’ensemble des techniques d’optimisation des moteurs de recherche visant à augmenter la quantité et la qualité du trafic sur un site, par le biais de résultats organiques.

Les moteurs de recherche sont comme des bibliothèques pour l’ère numérique. Au lieu de stocker des copies de livres, ils stockent des copies de pages web.

rédaction web : le guide complet

Lorsque vous tapez une requête dans un moteur de recherche, ils parcourent toutes les pages de son index et tentent de renvoyer les résultats les plus pertinents.Pour ce faire, ils utilisent un programme informatique appelé algorithme. Personne ne peut dire exactement comment fonctionnent ces algorithmes, mais on sait qu’ils prennent en compte de nombreux facteurs, notamment les mots de votre requête, la pertinence et la convivialité des pages, l’expertise des sources, votre localisation.

Le SEO fait aujourd’hui partie intégrante de la rédaction web. Impossible d’y échapper les amis. Il va falloir faire avec.

Le SEO impressionne. Il fait peur même. Pourtant, pour être un bon rédacteur web SEO, inutile de vous transformer en pape du référencement naturel. Un peu de vocabulaire SEO, de techniques pour rédiger un article optimisé, et hop, le tour est joué.

Le brief client

Un brief, c’est la clé de la réussite d’un projet.

Il est rédigé par le client qui y expose ses besoins, les objectifs de l’article, la stratégie et les valeurs de l’entreprise. Un brief en rédaction web présente des informations essentielles à connaître et doit être lu avant même de commencer vos recherches. Ce n’est pas un document formel. La forme peut donc varier d’un client à un autre. Néanmoins, vous y trouverez généralement :

  • les mots clés à insérer ;
  • le titre du document ;
  • le plan de rédaction, éventuellement ;
  • le nombre de mots à respecter ;
  • le ton à employer ;
  • l’angle du texte ;
  • la date de livraison ;
  • les mots/expressions à ne pas utiliser ;
  • la cible ;
  • etc.

Pourquoi un brief  ?

  • Il donne une orientation claire et bien définie sur le texte à produire.
  • Il précise tous les objectifs et informations par écrit, la compréhension est simplifiée. Le rédacteur web peut revenir dessus si besoin.
  • Il fixe un calendrier à respecter.

Les différents contenus web

L’article de blog

Mon préféré.

Votre client (entreprise, blogueur, professionnel de santé, association, site e-commerce, etc.) vous confie la rédaction d’articles optimisés plus ou moins longs (de 1 000 à 2 000 mots bien souvent). Vous êtes rémunéré soit au mot, soit à l’article.

Savoir intégrer vos articles sur WordPress (ou un autre CMS utilisé par votre client) est un gros plus.

L’avantage d’écrire pour un blog, c’est la fréquence de publication. Votre client devra publier au minimum 1 article par semaine pour espérer être visible sur les moteurs de recherche. Pour vous, c’est du travail assuré.

L’e-book

La rédaction d’ebook connaît un franc succès. Et pour cause, les avantages sont nombreux :

  • contenu qui se consomme rapidement ;
  • outil marketing très efficace pour construire une clientèle qualifiée ;
  • gratuit ou peu cher ;
  • mise en valeur de l’expertise.

Un rédacteur web professionnel s’attachera à rédiger des ebooks uniques, dans le respect de l’identité visuelle et de la charte éditoriale du client.

Les ebooks sont excellents car ils vous permettent de facturer des tarifs plus élevés, notamment si vous possédez une expertise sur un sujet pointu tel que la médecine, la finance, l’immobilier et si votre client envisage de les commercialiser.

La fiche produit

Une fiche produit présente les caractéristiques et les bénéfices d’un produit à vendre. On en lit tous les jours sans y faire attention.

La fiche produit est un formidable moyen d’optimiser la visibilité d’un site e-commerce, de séduire le consommateur et de booster les ventes. Sur internet, le consommateur ne peut ni toucher, ni sentir, ni essayer le produit. Il a donc besoin d’être parfaitement informé et rassuré. C’est là que vos qualités de rédacteur web et copywriter entrent en jeu.

Une fiche produit contient idéalement 300 mots. Vous pourrez être amené à en rédiger des dizaines par semaine pour un seul client.

Un peu rébarbatif mais top pour se faire la main dans ce métier.

La transcription de vidéo ou podcast

La mission consiste à transcrire en texte un fichier audio ou vidéo. La rédaction doit éliminer les hésitations, rires, répétitions. La syntaxe doit être parfaite et le texte souvent optimisé.

L’objectif de votre client, web entrepreneur bien souvent, est d’ajouter la transcription à la vidéo et/ou de faire un article de blog associé à la vidéo.

La newsletter

La newsletter est un outil marketing indispensable pour créer un lien entre l’entreprise et le client. Pour transmettre une image de marque professionnelle et irréprochable, le rédacteur web devra :

  • connaître parfaitement l’entreprise et sa philosophie ;
  • posséder quelques connaissances en webmarketing et copywriting ;
  • savoir innover ;
  • déployer un vocabulaire précis et un champ lexical adapté.

Où trouver des clients en rédaction web ?

Endroits faciles où trouver des offres de rédaction web

Ici, les clients recherchent activement une prestation de rédaction web. Il s’agit :

  • des sites d’offres d’emploi sur les sites généralistes (Indeed, Monster) : créez une alerte email incluant vos critères de recherche pour recevoir directement les annonces qui vous intéressent ;
  • des sites pour freelances type Malt, Codeur, Upwork : créez votre profil avec vos références et un CV, les clients intéressés vous contactent directement ;
  • des plateformes de rédaction web : Textbroker, Redactiweb, Scribeur etc., utiles pour les rédacteurs web débutants qui souhaitent se former, avoir confiance et se créer un portfolio. Le problème, c’est la rémunération au ras des pâquerettes.

Gardez à l’esprit qu’il s’agit souvent d’une concurrence élevée et de bas salaires. Ils doivent être utilisés comme un outil pour vous aider à bâtir votre entreprise et non comme l’élément vital de celle-ci.

À lire aussi  Comment Vaincre sa Peur de se Lancer en Rédaction Web ?

Les agences de communication

Elles gèrent la communication digitale de leurs clients, qui passe notamment par la production de contenu efficace. Pour cela, ces agences font appel à des rédacteurs web. N’hésitez pas à les démarcher à froid. Si les premières missions confiées sont concluantes, vous avez de fortes chances de travailler avec ces clients sur le long terme.

Je collabore avec 2 agences qui me donnent du travail quasi quotidien, et cela depuis plus de 2 ans. Leur rémunération va de 4 cts à 8/9 cts le mot, ce qui est plutôt pas mal.

Les commerçants de votre région

Des centaines d’entreprises dans votre région ont un site internet. Il peut s’agir de PME, de grandes entreprises ou de commerçants de quartier. Vérifiez sur Internet. Ils ont sûrement besoin de vos services en rédaction web pour améliorer leur présence sur le net.

Écrivez-leur un mail ou mieux, rencontrez-les physiquement. Expliquez-leur combien être visible sur Google est bénéfique pour leur business. Proposez vos services de rédaction web SEO en second temps. S’ils ne sont pas convaincus au premier rendez-vous, relancez-les chaque mois par exemple, avec des articles du style “Pourquoi avoir recours à un rédacteur web?”.

Les réseaux sociaux

Linkedin est top pour trouver des clients en rédaction web.

À vrai dire, c’est de ce réseau social professionnel que provient 80% de ma clientèle. Le plus surprenant, c’est que je n’ai eu qu’à prospecter 2 fois via le site. Le reste du temps, on me contacte pour des missions ponctuelles ou une collaboration long terme. Mais il existe une méthode qui m’a permis de me constituer un fichier de prospects conséquent. Chut !! Je n’en dis pas plus pour le moment.

Je n’ai pas testé Facebook, Insta et autres Twitter pour trouver des clients, je n’en parlerai donc pas. Mais ces canaux sont sûrement de bons leviers quand on est freelance.

Créer un blog

Parfait pour prouver votre sérieux, votre fiabilité et montrer ce que vous valez. Grâce à des articles bien optimisés pour le référencement, les clients viennent directement vers vous. L’idéal est de consacrer une page à la preuve sociale, en insérant :

Salaire du rédacteur web

Un des multiples casses-têtes du rédacteur web débutant, c’est de fixer ses tarifs de rédaction web. Ils doivent à la fois être en concordance avec ce qui ce fait sur le marché, pas trop bas pour pouvoir vivre du métier, ni trop élevés pour ne pas voir les clients s’enfuir à toutes jambes dès l’annonce de vos prix.

Ce qu’il faut garder en tête avant de se décider sur les tarifs en rédaction web

Une mission de rédaction web ne se limite pas à de la rédaction pure. Il faut:

  • faire des recherches en amont ;
  • analyser la pertinence des informations ;
  • élaborer un plan d’article cohérent ;
  • rédiger ;
  • relire son travail ;
  • corriger ;
  • envoyer au client.

Vous devrez donc tenir compte de ces différentes composantes dans le calcul de votre taux horaire ou votre prix au mot, mais aussi le type de texte à réaliser : communiqué de presse, e-mail de newsletter, page web, article de blog, ebook, etc.

À titre personnel, je me débrouille pour ne jamais descendre en-dessous de 35€/heure brut. Une fois les 22% des charges déduites, ça fait 27,70 € nets. Avec certains clients, c’est plus. Jamais moins. Comment je fais ? Je refuse tout simplement les projets trop chronophages.

L’erreur classique du rédacteur web débutant

L’une des erreurs récurrentes quand on se lance dans le métier, c’est de proposer des tarifs de rédaction web trop bas en pensant qu’on aura plus de chances de décrocher des missions.

Pourquoi c’est un erreur ?

  • Vous n’attirerez que des clients qui privilégient le prix à la qualité.
  • Vous aurez du mal à vivre de votre métier et devrez travailler toujours plus.
  • Vous aurez du mal à augmenter vos prix auprès de vos clients (qui se tourneront vers moins cher puisque leur seul souci, c’est les prix low cost).
  • Vous faites du mal à la profession sur le long terme : les rédacteurs web auront de plus en plus de mal à trouver des clients qui acceptent de bien payer.

Un client satisfait de vos services ne regarde pas d’abord votre prix. Ce qui l’intéresse, c’est la valeur ajoutée que vous lui apportez. C’est la même logique que pour les voitures au final. Pourquoi certains achètent une BMW alors qu’une Dacia coûte moins cher pour les amener au même endroit ?

Pour la qualité de l’expérience, tout simplement.

Les tarifs moyens en rédaction web

Passons aux chiffres.

Un hub Viadeo dresse un baromètre des tarifs pratiqués en rédaction web. Ces prix indicatifs se basent sur un échantillon de plus de 150 rédacteurs professionnels. Voici les résultats :

“1 feuillet = 1500 signes espaces compris soit +/- 250 mots :

  •  création d’1 feuillet web : de 60 € à 200 € (50-150)
  •  réécriture d’1 feuillet web : de 45 € à 75 € (30-80)”

Selon mon expérience du marché, ce que je peux dire, c’est :

  • un article de blog simple est facturé entre 4 et 7 cts le mot ;
  • les agences de com’ paient entre 4 et 8 cts pour des textes simples ;
  • un texte avec expertise peut être facturé 10 cts minimum ;
  • les dossiers de plus de 2 000 mots, selon l’expertise, sont facturés entre 300 et 800€  ;
  • le tarif journalier d’un rédacteur web ne doit pas passer sous la barre des 120-150€ journaliers.

La facturation, comment ça se passe ?

Facture rédacteur web micro-entrepreneur : les mentions obligatoires

Si vous relevez du régime de la micro-entreprise, vous devez respecter certaines règles de facturation, au risque vous voir acquitter une amende fiscale : 15 € par mention erronée ou manquante pour chaque facture (plafonnée à 1/4 du montant total de la facture), et une sanction pénale qui peut aller jusqu’à 75 000 €.

Ça pique !

Que doit contenir votre facture de rédaction web ?

  • La mention “Facture” et son numéro.
  • Vos noms et prénom.
  • Vos coordonnées.
  • Votre numéro de SIREN (précisez « SIREN en cours d’attribution » si vous ne l’avez pas encore reçu).
  • Votre n° de TVA intracommunautaire (pour les clients à l’étranger).
  • La date d’émission de la facture.
  • L’identité et adresse de votre client.
  • Les informations relatives à la prestation : nature, titre de l’article rédigé, prix, quantité.
  • La date de livraison.
  • Le montant à payer.
  • La réduction de prix ou la remise forfaitaire (le cas échéant).
  • La mention  “TVA non applicable, article 293B du code général des impôts” si vous n’êtes pas redevable de la TVA.
  • La date d’échéance du paiement : 45 jours fin de mois ou 60 jours à compter de la date d’émission de la facture.
  • Les modalités de règlement.
  • Les pénalités de retard.

Modalités de paiement

Vous pouvez être payé de différentes manières : par chèque, virement, Paypal ou Stripe. Tous mes clients me règlent par virement. Je tends à penser que c’est la norme dans la profession.

Plusieurs possibilités pour recevoir votre paiement :

  • 100% à l’avance : valable quand il s’agit d’un nouveau client, afin de tester sa fiabilité ;
  • 50% à l’avance – 50% à la fin de la prestation : les clients sont souvent ouverts à cette méthode, parce que le risque est plus faible ;
  • paiement à la fin : pour les clients réguliers ou les personnes en qui vous avez totalement confiance.

Côté organisation, je facture 1 fois par mois (ça fait gagner du temps). Je consacre un après-midi compta à la création de mes factures, la déclaration en ligne de mon CA, la relance des factures impayées (ce n’est arrivé que 2 fois depuis que je suis rédactrice web, ouf!), la mise à jour de mon fichier CA.

Alors, la rédaction web vous séduit-elle toujours autant ? Envie de vous lancer dans la nouvelle aventure de l’entrepreneuriat ? Dites-moi tout en commentaires.

 

 

Partagez

Cet article a 17 commentaires

  1. Laura

    Merci pour cet article, moi qui pense sérieusement à une reconversion, voilà qui donne à réfléchir… 🙂
    Ton article est très complet et clair, on sent l’expérience ! 😉

    1. Jennifer

      Hello Laura,

      La reconversion te tente ? Ton job ne te plaît pas ?

  2. Ophélie

    Bonjour Jennifer,

    En voilà un article complet, sans détour, et qui résume pourtant tout ce qu’il faut savoir.

    Je vais me lancer dans la rédaction web d’ici la fin du mois je l’espère (j’étais persuadée de réussir à le faire avant le 31/12 pour bénéficier de l’ACRE et compagnie, mais c’était trop juste pour diverses raisons. Grosse déception…).
    Je suis encore dans une formation pour apprendre les ficelles du métier, mais j’ai hâte de me lancer ! Stressée également, ça sera ma grande première dans l’entrepreneuriat !! Donc les peurs relatives à ce grand saut dans le vide sont légion…

    J’en profite pour te dire que je suis ton blog depuis quelques mois maintenant, car je trouve ton contenu toujours pertinent et intéressant 🙂

    Bonne journée, et au plaisir !

    Ophélie

    1. Jennifer

      Coucou Ophélie,

      Tu as raison de te lancer, et puis, même si ça ne marche pas (ce dont je doute si tu es douée), au moins tu auras essayé, donc pas de regrets. Je te souhaite beaucoup de succès dans ta nouvelle aventure.

      1. Ophélie

        Merci beaucoup pour le soutien !

  3. Pierre-Favre

    Un article qui me semble très complet! Il est long mais on ne décroche pas de la lecture. Et encore, long c’est à relativiser, parce qu’en prenant en compte tout ce qui est dit, il serait compliqué de faire plus court.
    Ce que je trouve très fort c’est la capacité à écrire sur tout les sujets, sans dire de bêtise, et sans perdre de temps!

    1. Jennifer

      Merci Pierre-Favre. Ton commentaire me fait super plaisir de bon matin. Contente que l’article t’ait plu.

  4. Gabrielle

    Eh bien ! Quand tu dis “guide complet”, c’est vraiment le cas !
    Bon ça ne m’étonne pas venant d’une rédactrice et blogueuse aussi talentueuse 😉

    Il tombe à pic, je vais m’empresser de le partager à mes amis qui s’interrogent sur une reconversion 😉 et je garde les informations bien au chaud pour moi aussi 😉

    MERCI !

    1. Jennifer

      Merci Gabrielle pour ces compliments, que j’accepte, tu t’en doutes bien 🙂
      Au plaisir d’accueillir tes amis sur mon blog.
      Belle journée

  5. Fred

    Merci beaucoup pour cet article très complet effectivement ! Je viens de me lancer dans l’aventure et ça va m’aider précieusement 😉

    1. Jennifer

      Bon courage pour ta nouvelle aventure alors 🙂 !

  6. Louis AGBAZAGAN

    Madame Jennifer,

    Votre Guide Complet Le Blogue du Rédacteur est un article très utile pour nous, débutants.
    Il a répondu à toutes mes préoccupations et a même satisfait celles que je n’avais pas pu exprimer.

    Cela témoigne de votre générosité à notre égard et du souci que vous avez à voir notre secteur d’activité croître en performance.

    Pour toutes ces magnifiques dispositions, permettez que je vous exprime toute ma gratitude et mon admiration. C’est un article que je vais de ce pas partager.

    Louis AGBAZAGAN

  7. Aude

    Merci pour cet article, un vrai soutien, clair et précis! Cela fait deux ans que je me suis lancée dans le CM, j’y pratique un peu de tout (rédaction, montage vidéo, conception graphique, correction etc) et c’est compliqué de réaliser une fiche tarifaire, ou de la mettre à jour : a un moment, on est plus des débutants 😉

Laisser un commentaire