rédacteur web freelance
Le métier de rédacteur web

Rédacteur Web Freelance : les Clés Pour Réussir

Ça y est, vous avez sauté le pas, vous êtes désormais rédacteur web freelance.

Fier et motivé, vous êtes prêt à prouver au monde entier que la rédaction web est un métier qui rapporte.

L’écriture vous passionne, vous vous y connaissez un peu en SEO, vous savez vous vendre, travailler à domicile ne vous fait pas peur, etc. : pas de doute, vous allez cartonner.

Mais avez-vous pensé à tout ? Pas si sûr.

Je vous donne toutes mes astuces pour bien vivre de la rédaction web.

1 – Se fixer des objectifs

rédacteur web freelance

Pourquoi voulez-vous devenir rédacteur web freelance ?

Déterminer la raison pour laquelle vous voulez vous lancer est la première étape vers le succès.

Est-ce que vous voulez vivre de la rédaction web ? Simplement gagner un peu d’argent de poche pour arrondir vos fins de mois ? Ou alors juste écrire pour le plaisir, bénévolement (oui, ça existe !).

La finalité de votre projet aura un impact sur votre approche.

Définissez précisément deux types d’objectifs :

  • les objectifs “SMART” ;
  • les objectifs “Stretch”.

Les objectifs SMART

Ce sont des objectifs modestes qui vous permettront d’atteindre votre objectif final (pour l’instant, travailler à la maison et devenir rédacteur indépendant) plus rapidement et plus efficacement.

Par exemple, votre objectif aujourd’hui pourrait être le suivant : “je souhaite compenser mon revenu professionnel tout en ayant la liberté et la flexibilité de prendre congé chaque fois que je le souhaite.”

Avec les objectifs SMART, vous allez plus loin en le rendant plus spécifique.

Pour info, SMART est un acronyme pour :

  • Spécifique ;
  • Mesurable ;
  • Atteignable ;
  • Réaliste ;
  • Temporellement défini.

Dans le cas qui nous intéresse ici (réussir en tant que rédacteur web freelance), cela donne :

  • (S) spécifique : soyez aussi précis que possible sur ce que vous voulez accomplir et comment le faire. Vous pouvez répertorier les exigences et les outils dont vous avez besoin pour y arriver ;
  • (M) mesurable : trouvez un moyen de mesurer votre objectif (votre emploi du temps peut vous aider) et de progresser ;
  • (A) atteignable : regardez les étapes logiques que vous devez suivre pour atteindre votre objectif ;
  • (R) réaliste : est-il réellement possible de travailler sur vos objectifs ou y a-t-il quelque chose qui vous retient (école, garde d’enfants, motivation) ? Une fois que vous avez identifié ces bloqueurs, vous pouvez y travailler pour rendre vos objectifs pertinents ;
  • (T) temporellement défini : combien de temps faudra-t-il pour atteindre cet objectif ? Quand vais-je commencer ?

Les Stretch Goals

Un Stretch Goal est un objectif volontairement très difficile à atteindre.

Cela peut sembler contre-productif et démoralisant mais je vous assure que, bien utilisés, ces Stretch Goals peuvent finalement être atteints.

Je vous donne un exemple concret.

Lorsque j’ai commencé ma carrière de rédactrice web, mon but était de trouver 2 clients dans les 3 mois et de gagner 1 000 €/mois. J’ai rapidement atteint cet objectif.

J’ai alors repoussé mes Stretch Goals jusqu’à : “Dans 1 an, je gagnerai 2 500 €/mois minimum”. C’était pour moi quasiment impossible, étant totalement débutante.

Résultat : 3 000 €/mois de chiffre d’affaires en moins d’1 an d’activité.

À lire aussi  7 Bonnes Pratiques De Rédaction Web Pour Créer Un Blog À Succès

Prenez un peu de temps pour déterminer vos objectifs SMART ainsi que vos Stretch Goals. Écrivez-les sur un carnet, un bullet journal, l’écran d’accueil de votre ordinateur ou partagez-les sur les réseaux sociaux ! 

2 – Accepter de rédiger des articles tests

En tant que rédacteur web freelance débutant, vous devrez prospecter pas mal.

Pas le choix. Ça fait partie du jeu.

Si vos méthodes de prospection fonctionnent et que vous parvenez à capter l’attention d’un potentiel client, attention à ne pas le laisser filer.

S’il vous demande de rédiger un article gratuitement, acceptez. Ce sera peut-être le début d’une longue collaboration.

Attention, quand je dis “article”, je parle de 500 mots max. Si c’est plus long, tentez de négocier (les premiers 500 mots gratuits et le reste à tarif préférentiel par exemple).

Je vous conseille quand même de ne pas accepter les articles tests de plus de 800 mots. Ça cache souvent des arnaques (certains clients peu scrupuleux assemblent plusieurs articles tests de différents rédacteurs web pour en faire un long article, tout ça pour pas 1 balle !).

3 – Développer son expérience de rédacteur web freelance

rédacteur web freelance

Les plateformes de rédaction web

Même si je ne suis pas trop favorable aux plateformes de rédaction web type Textmaster ou Scribeur, il faut bien l’avouer, elles sont un excellent moyen de construire son portfolio de rédacteur web freelance débutant.

Au début, acceptez de rédiger sur tout ce qui vous tombe sous la main. Même si vous n’y connaissez rien. Cette façon de faire vous en apprendra beaucoup plus qu’en potassant des blogs ou des bouquins sur la rédaction web.

Lorsque j’ai commencé ce métier, j’ai rédigé :

  • des fiches produit sur des aspirateurs à balai, des jouets pour enfants, des articles de bricolage ;
  • des guides pdf sur l’entretien des chaudières à granulés de bois ;
  • des centaines de petits textes de 300 mots sur des perles fantaisie ;
  • etc.

Ces expériences m’ont permis d’apprendre les bases de la rédaction web et de très rapidement m’éloigner des plateformes pour réellement gagner ma vie.

Les articles invités

Autre façon de se construire un portfolio qui en jette.

Chacun y trouve son compte :

  • l’hôte, qui profite d’un ou plusieurs articles à titre gratuit ;
  • vous : entre vous qui avez rédigé des articles pour de grands noms et un autre rédacteur web freelance anonyme, qui croyez-vous qu’un prospect choisira ?

3 – Être présent sur les réseaux sociaux pour se faire connaître en tant que rédacteur web freelance

Vous voulez que votre business décolle au plus vite ? Soyez actif sur les réseaux sociaux.

Créez-vous un compte pro, séparé des comptes personnels qui vous connectent avec des amis et des membres de la famille.

Ne me demandez pas pourquoi. Ça fait mauvais genre, un point c’est tout.

Bien que vous puissiez être tenté de vous inscrire sur tous les principaux réseaux, par exemple : Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram, Pinterest, etc., ce n’est pas vraiment nécessaire.

rédacteur web freelance

Pour choisir le bon média social pour votre entreprise, tenez compte des points suivants :

  • sur quels médias sociaux se trouvent vos clients idéaux ?
  • avec quels réseaux sociaux êtes-vous le plus à l’aise ?

Et là, je ne peux que vous conseiller Linkedin.

S’il y avait un seul réseau social à choisir, ce serait celui-là.

Soignez bien votre présentation et donnez le plus de détails possibles sur votre parcours, vos passions, etc. (ceci afin de prouver votre expertise sur un sujet).

Intégrez des groupes de webmarketing, de copywriting et de rédaction web. Faites-vous remarquer en postant des articles utiles à votre communauté et en commentant les posts des autres membres.

À lire aussi  Les Grands Mythes De La Rédaction Web

Plus vous serez présent socialement, plus on se rappellera de vous. Et surtout de votre expertise.

Acceptez également toutes les invitations (qui sait, ce pourrait être un futur client).

4 – Soigner son professionnalisme

Maintenant que vous avez décidé de devenir indépendant, vous devez traiter votre business en ligne comme une entreprise.

Et en tant que chef d’entreprise, vous avez besoin d’une adresse mail pro avec soit :

  • votre nom ;
  • le nom de votre entreprise ;
  • le type de service que vous fournissez ;
  • une combinaison de deux éléments.

Pensez également à votre signature.

Elle fournit des informations sur les différentes manières de vous joindre et ne doit pas comporter plus de quelques lignes.

Votre signature électronique peut inclure :

  • vos nom et prénom ;
  • votre profession ;
  • une photo pro ;
  • un numéro de téléphone ;
  • un lien vers votre site web ;
  • des liens vers des profils de médias sociaux, etc.

Être pro, c’est aussi répondre au téléphone de façon cordiale, éteindre la télé quand vous êtes au bout du fil avec un client et s’isoler si les enfants font trop de bruit.

5 – Respecter les deadlines fixées par les clients

Dans “rédacteur web freelance“, il y a “freelance”. Ce qui signifie que vous ne pouvez compter que sur vous-même pour gagner votre pain.

À moins que vous ne soyez kamikaze, respectez scrupuleusement les dates de rendu. Et si possible même, ayez toujours 24 heures d’avance.

En respectant les délais, vos clients :

  • vous font entièrement confiance ;
  • ne sont pas tentés par la concurrence : ils ont déjà trouvé la perle rare ;
  • vous recommandent et vous aident à agrandir votre réseau.

Conséquence : il arrivera un moment où vous ne prospecterez plus, on viendra vous chercher 🙂

6 – Rédacteur web freelance : de l’organisation avant tout

Ce sixième point est lié au précédent. Pour pouvoir rendre le travail à temps, il suffit d’être organisé.

Travailler à domicile n’est pas chose aisée. Il est souvent facile de se laisser distraire : la copine qui s’invite à boire un café pour faire la causette, le soleil qui brille et l’envie irrésistible d’emmener les enfants au parc, hmm !?

Résultat : ces problèmes d’organisation et de gestion du temps font que vous peinez à finir vos projets dans les temps.

Mais…

Rassurez-vous, il existe des petites astuces de gestion du temps pour les freelances.

Planifier

Il vous suffit tout simplement de dresser une to do list de votre semaine de travail. Des tâches les plus urgentes à celles qui peuvent attendre.  Pensez également à laisser des éventuels trous dans votre agenda (il y aura toujours un client qui vous demandera de rédiger un article en urgence).

Hiérarchiser ses priorités

Certaines missions de rédaction web nécessitent un travail intensif et beaucoup de concentration, mais parfois les délais sont courts. Concentrez-vous sur ceux-ci en premier pour parvenir à respecter les délais. Définissez vos priorités, cela permet de travailler dans la sérénité et d’éviter les rush.

Ranger son poste de travail

Rien de plus désagréable et chronophage que de chercher pendant des heuuuuuures un document dont vous étiez « sûr qu’il était là » !

Organisez votre poste de travail, mais aussi votre ordinateur.

Perso, je classe tous mes documents sur clé USB et Dropbox : un fichier par client dans lequel je classe tous les articles rédigés, triés par mois.

Si l’un d’eux me demande de retrouver tel ou tel article rédigé il y a 6 mois, no problemo !

 

rédacteur web freelance

Oser dire non

Oui, je sais combien c’est frustrant.

Mais il arrive un moment où le temps n’est pas extensible.

À la question : “Marie-Francine, j’ai une petite urgence à traiter. Oh, rien de fou, rassure-toi ! Pourrais-tu rédiger 3 000 mots sur le système de ventilation des sous-marins pour demain 15 h ?”

À lire aussi  Rédacteur Web Débutant : les 9 Erreurs qui Tuent Votre Business

Dites non.

Vous avez peur de perdre votre client ?

Bon débarras ! Un client qui vous demande de façon récurrente de rédiger en urgence n’a pas beaucoup de respect pour votre travail.

Of course, vous pouvez dépanner de temps en temps. Je le fais parfois, même en weekend pour des clients avec qui j’aime travailler.

7 – Se spécialiser pour augmenter son salaire de rédacteur web freelance

Définissez sur quel type de projets vous souhaitez intervenir et quel degré de qualité vos textes atteignent. Préférez-vous rédiger des articles lifestyle pour des magazines en ligne ou des articles de blog pour un grand cabinet d’avocat ?

Cela aura une incidence sur vos tarifs de rédacteur web freelance.

Moi-même, j’ai adopté un positionnement qui amène certains prospects à me contacter, et d’autres à passer leur chemin.

Trouvez votre positionnement : des prix low-cost, ou au contraire, des tarifs haut de gamme ? Des textes pour blogs uniquement, des fiches produits, des ebooks, ou des services polyvalents ?

En vous spécialisant, vous êtes considéré comme un expert et pouvez ainsi : 

  • facturer plus cher ;
  • facilement identifier et cibler vos clients idéaux ;
  • passer moins de temps à faire de la recherche ;
  • écrire plus de contenu plus rapidement.

Sachez aussi que certaines niches sont plus rentables (et offrent plus de travail) que d’autres. C’est le cas de :

  • l’immobilier ;
  • la finance ;
  • les assurances ;
  • le droit ;
  • la santé.

8 – Utiliser des outils de rédaction web

En tant que rédacteur web freelance, vous avez à votre disposition un certain nombre d’outils en ligne et bien souvent gratuits pour vous aider à travailler plus facilement.

En voici quelques-uns :

  • Synonymo : pour rédiger de façon fluide, avec un champ sémantique riche et varié ;
  • Positeo : aide à vérifier que vos articles ne contiennent pas (trop) de contenu dupliqué (pas bon pour le SEO) ;
  • Ubbersuggest, Yooda Insight et Yoast SEO pour rédiger des articles optimisés ;
  • Wikipédia pour trouver des infos ;
  • Pixabay pour dénicher de beaux visuels ;
  • Google docs : un logiciel de traitement de texte en ligne.

9 – Maîtriser la langue française

La base.

Règles de typographie, orthographe, grammaire doivent être irréprochables.

Si ce n’est pas le cas, formez-vous. Le Projet Voltaire, no 1 de la remise à niveau en orthographe, propose une certification en ligne d’un excellent niveau.

Pensez aussi aux correcteurs d’orthographe en ligne. En voici 5 qui vous aideront à éradiquer les coquilles de vos textes :

  • Reverso.net ;
  • Scribens ;
  • Bonpatron ;
  • Cordial-en ligne ;
  • Français-facile.

Pour plus d’infos sur ces correcteurs d’orthographe en ligne, c’est par ici.

Du côté des correcteurs payants, Antidote est le plus populaire.

Il extermine la moindre faute d’orthographe, de syntaxe, de grammaire. Il corrige même la typographie et le style (répétitions, et les verbes faibles, etc.).

L’outil est très facile à utiliser, il suffit de coller le texte dans l’espace et de corriger les erreurs.

10 – Se former tout au long de sa carrière de rédacteur web à domicile

La profession de rédacteur web freelance est soumise aux humeurs du grand Google. Par définition, elle évolue.

Règles d’écriture web, référencement naturel, algorithmes changeants, etc. Il faut savoir évoluer avec son temps et ne pas avoir peur de se former, encore et toujours. Livres, blogs spécialisés, conférences, vidéos YouTube, le Blog du Rédacteur (:))…

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour devenir un rédacteur web freelance prospère et heureux 🙂

 

Cet article vous a plu ? Likez et partagez 🙂

 

écrire un article optimisé

 

Partagez

9 commentaires

Laisser un commentaire