Quitter Son Travail : 13 Signes qui Prouvent que C’EST LE BON MOMENT

Quitter Son Travail : 13 Signes qui Prouvent que C’EST LE BON MOMENT

Soyons honnêtes, on a tous rêvé à un moment ou à un autre de changer de vie, de quitter son travail pour se lancer en freelance ou parcourir le monde. Ou les deux en même temps.

Combien d’entre nous sont passés à l’acte ?

Et pourtant, il arrive que notre job perturbe notre équilibre physique, mental et psychologique.

Comment déterminer si votre sentiment de ne pas être épanoui au travail est passager si c’est une situation plus profonde qui nécessite une reconversion professionnelle ?

Quels sont les signes qui montrent qu’on n’est pas heureux au travail et qu’on devrait en changer le plus rapidement possible ?

Quitter son travail : les signes à surveiller

Vous redoutez d’aller au travail

Vous endormez-vous chaque nuit en redoutant le jour suivant ? Ressentez-vous un stress, une angoisse liée au fait de revoir votre patron, vos collègues de travail ? Si vous redoutez profondément de passer chaque jour 8 heures en entreprise, il est peut-être temps de penser à une reconversion professionnelle.

Vous avez du mal à vous lever le matin

Vous avez beau mettre votre téléphone à 5 mètres pour vous pousser à vous lever, programmer une sonnerie en mode Bootcamp censée vous mettre un coup de pied aux fesses, préparer vos habits et votre petit dèj’ la veille, rien n’y fait : vous angoissez à l’idée d’aller au travail.

Vous procrastinez au bureau

Vous tournez en rond, plus que vous ne travaillez réellement. Tout le monde voit son attention faiblir de temps en temps. Mais si aucune de vos tâches ne vous passionnent, si vous passez des heures sur Facebook, Insta… demandez-vous si votre poste actuel vous convient vraiment. Vous êtes peut-être atteint d’un mal-être professionnel incurable.

Si jamais les symptômes perdurent, envisagez de consulter… les offres d’emploi.

Vous avez des ennuis de santé

quitter son travail : les signes qui ne trompent pas

Vous enchaînez les gastros, les grippes, les lumbagos… Vous ne dormez plus suffisamment. Vous ne supportez plus rien : les cris des enfants, le/la conjoint(e), vous-même. C’est bien simple, dès que quelqu’un parle de “travail”, “patron”, ou “bureau”, votre frôlez la crise de tachycardie et vous avez envie de vous jeter sur votre boîte de Valium.
Stop, votre corps vous envoie sûrement des signaux d’alerte.

Aucun travail ne vaut la peine de sacrifier son bien-être.

À lire aussi  Comment Vaincre sa Peur de se Lancer en Rédaction Web ?

Vous n’êtes pas récompensé à votre juste valeur

Vous avez terminé ce fichu dossier sur lequel vous bossez d’arrache-pied depuis 6 mois. Et avant la date prévue. Vous le présentez au boss, aussi fier qu’une maman devant le premier dessin de sa progéniture. Vous attendez la pluie de compliments. Et puis…

Rien.

Vous auriez pu avaler des marshmallows par le nez en moins de 15 secondes que ça aurait eu plus d’effets.

Être reconnu pour son travail, c’est la base de la motivation professionnelle. Alors, les supérieurs qui ne vous félicitent jamais et qui refusent systématiquement vos demandes d’augmentation pourtant légitimes…

NEXT.

Vous vous ennuyez comme un rat mort

Vous êtes arrivé à 8h30. Vous faites une pause à 45. Une autre une demi-heure plus tard. À 11 heures, vous avez fini votre journée.

Le calvaire commence…

Il va falloir tuer 6 heures à coup de tchat sur Messenger, commandes sur Wish et discussions autour de la machine à café.

Vous ne dites jamais rien de positif sur votre job

Le patron est un tyran, la secrétaire est aussi intéressante qu’un documentaire de Chasse&Pêche, la collègue qui partage votre bureau sent la friture, les horaires sont difficiles, le salaire trop bas…

Chaque soir, en rentrant, vous vous plaignez sans cesse. Votre conjoint(e) vous écoute sans dire un mot, puis vous levez les yeux et vous vous rendez compte qu’il / elle en avait assez de vous entendre et qu’il / elle a fait ses valises il y a plus d’une semaine déjà !

Vous n’avez aucune perspective d’évolution

Ne perdez pas de temps avec un poste qui n’offre aucune possibilité d’avancer. Consacrez votre temps et votre énergie à un projet de vie qui vous correspond, pas à une entreprise qui veut que vous restiez scotché au même fauteuil de bureau pendant 35 ans.

Quitter son travail, c’est aussi grandir.

La culture d’entreprise… ce n’est pas pour vous

Si vous avez envie d’un environnement de travail flexible, mais que vous êtes coincé dans un travail traditionnel en 9-17,  vous ne serez probablement jamais satisfait, peu importe combien vous aimez les autres aspects de votre job.

Si vous avez essayé – et échoué – de négocier un horaire qui vous convient, envisagez un emploi qui s’adaptera à votre style de vie rêvé.

À lire aussi  Travailler à la Maison : 7 Métiers pour Vivre de votre Plume

Vous ne pouvez pas vous exprimer au travail

Vous devez vous sentir suffisamment confiant et à l’aise au travail pour exprimer votre opinion, partager vos pensées et vous exprimer. Un environnement professionnel oppressant n’a jamais rendu quiconque heureux.

Vous enviez tous ces gens qui ont un job de rêve

Vous lisez des blogs (comme celui-ci) de personnes qui aiment leur job, qui sont passionnées, qui ont réussi leur vie et ça vous donne envie de faire pareil.

Vos enfants vous manquent

Je discute souvent avec des mamans qui envient mon mode de vie. Je suis là quand les enfants rentrent de l’école, pas de nounou miracle à chercher, de plan B à dégainer quand ils sont malades, pas de stress le matin parce que je suis en retard au travail.

Et le fait de ne pas être assez présente pour les enfants peut être une réelle frustration, notamment chez les mamans.

À un certain moment, si les enfants manquent, c’est que l’idée de quitter son travail nous guette.

Vous lisez cet article

Logique 🙂

Si vous lisez ces lignes, c’est que vous envisagez déjà de quitter votre emploi. Alors, il est peut-être temps de passer à autre chose.

Et que faire après avoir quitter son travail ?

Alors, oui, c’est facile pour moi de vous dire qu’il faut quitter son emploi quand rien ne va plus. Mais vous pourrez me rétorquer que les factures, elles, ne s’envolent pas comme par magie. Il faut toujours payer le loyer, l’essence, la nourriture, le sport des enfants…

Vous avez raison.

Se lancer en rédaction web

écrire pour le webQuand j’ai commencé la rédaction web, je revenais tout juste en France après avoir vécu 15 ans à l’étranger. J’avais mis de côté mon activité de traductrice depuis un moment et il fallait bien que je me débrouille pour trouver de nouveaux clients. Ma situation financière n’était pas des plus faciles mais j’ai décidé de foncer.

La rédaction web, c’était complètement nouveau pour moi. Je ne connaissais rien aux SEO, aux balises html, à WordPress, je ne savais pas ce qu’était un briefing, ni même des mots clés.

Il en fallait plus pour me décourager.

À lire aussi  Rédaction Web Freelance : Réponses à Toutes Vos Questions

J’ai appris. J’ai lu, pratiqué, persévéré. J’ai eu ma première mission et tout s’est enchaîné. Une blogueuse connue, Lucie Rondelet, m’a gentiment offert sa formation, je me suis donc spécialisée en SEO.

Pourquoi je vous raconte ça ?

Parce qu’en décidant de devenir rédacteur web freelance, vous avez la possibilité de vous lancer à temps partiel dans un premier temps en garder votre job. Puis, quand vous aurez confiance, ce sera le bon moment de vous jeter dans le grand bain.

Kiffer votre nouvelle vie

Il suffit de parcourir certains groupes Facebook, des forums ou de lire des témoignages sur des blogs pour vite se rendre compte d’une chose : 99% des gens qui ont quitté leur travail pour se lancer en freelance ne reviendrait à leur ancien poste pour rien au monde.

Pour quelle raison ? La LIBERTÉ.

  1. Ne plus travailler sous les ordres d’un supérieur hiérarchique.
  2. Travailler quand on le souhaite : le soir, le weekend. Envie de travailler pendant que les enfants sont à l’école ?  Vous pouvez aussi! Vos enfants sont instruis à la maison, c’est possible aussi.
  3. Travailler depuis n’importe quel endroit dans le monde: votre canapé, un espace de co-working, le jardin, à l’hôpital (c’est du vécu!), au parc de jeu pendant que les enfants s’amusent. Vous pouvez aussi devenir digital nomade. Parcourir la planète tout en travaillant… mon rêve à moi 🙂

Quitter son travail pour vivre son rêve et suivre ses envies peut faire peur à certains d’entre vous. Mais si d’autres l’ont fait, pourquoi ça ne marcherait pas pour vous. Et si la rédaction web vous fait de l’oeil, restez aux aguets, je mijote quelque chose pour vous aider à vous lancer.

Ça vous a plu ? Dites-le en commentaires. Et partagez un maximum.

 

 

Partagez

Cet article a 4 commentaires

  1. Ton article me conforte dans mon choix de quitter mon boulot.. je remplis beaucoup de critères que tu cites.
    Heureusement, j’y travaille 🙂

    Merci pour ce rappel !

    1. Jennifer

      Coucou,

      Je te souhaite plein de bonnes choses dans ta future nouvelle vie alors 🙂

  2. CLICMERIC

    Pas toujours évident de quitter son boulot, malheureusement des fois il faut savoir se rendre à l’évidence et admettre les choses me marchent pas.

    1. CLICMERIC

      … se rendre à l’évidence et admettre quand les choses ne marchent pas. Désolé pour ces erreurs.

Laisser un commentaire