Métiers du Web : 5 Professions À Fort Potentiel

Métiers du Web : 5 Professions À Fort Potentiel

Marre de votre boulot ? Envie de travailler à domicile, sur internet ?

Vous êtes donc comme ces 9 Français sur 10 qui songent à la reconversion professionnelle.

Comme je vous comprends. Je travaille sur le web depuis 2011 et ne changerais mon job pour rien au monde.

Mais justement, pour quel métier du web êtes-vous fait ?

Dans cet article, je vous liste 5 professions à exercer en freelance sur internet ainsi que les compétences à posséder, les formations à suivre, les salaires, etc.

Vous verrez que ces métiers du digital ont un potentiel de dingue. Qu’il est possible de gagner plus qu’un cadre, tout en travaillant où et quand vous le souhaitez, en mode nomad digital.

La classe.

Let’s go…

Ce qu’il faut savoir avant de travailler sur le web

métier du web : 5 professions à fort potentiel

Vous voulez quitter votre travail pour travailler sur internet ? Génial. Vous prenez votre vie en main, c’est tout à votre honneur.

Mais avant de vous lancer à corps perdu dans l’inconnu, vous planter et supplier votre patron de vous reprendre dans 6 mois, quelques recommandations :

  1. Faites un bilan général de ce que vous aimez faire. Écrire ? Analyser ? Coder ? Animer un groupe sur un réseau social ? Vos réponses influeront sur la direction à prendre. Car non, tous les métiers du web ne se valent pas. Ce n’est pas parce que je suis rédactrice web que je pourrais devenir webdesigner par exemple.
  2. Parcourez les forums ou les groupes FB pour avoir une idée des tarifs à appliquer. Vous pourrez alors déterminer les vôtres en fonction de la concurrence et de votre niveau de vie.
  3. Étudiez la concurrence. Quels services supplémentaires proposent-ils ? Ont-ils un site internet professionnel ? Comment font-ils pour se faire connaître ?
  4. Quels moyens allez-vous mettre en oeuvre pour apprendre le métier ? Existe-t-il des formations sérieuses ? Sont-elles en ligne ou en présentiel (auquel cas il faudra que vous puissiez vous déplacer) ?
  5. Songez dès maintenant à la stratégie marketing que vous allez adopter pour avoir des clients (email de prospection, réseautage, etc.).
  6. Quel statut allez-vous adopter ? Je vous conseille, dans un premier temps, de vous lancer en micro-entreprise. Et si vous souhaitez créer une entreprise de type SASU, EI, EIRL, mieux vaut vous faire accompagner.
  7. Avez-vous de la motivation à revendre pour devenir freelance du web ? Débuter en tant qu’indépendant implique souvent une période de latence plus ou moins longue. Quand je me suis inscrite en micro-entreprise, j’ai mis 2 mois pour décrocher mon premier contrat. Mais je ne me suis pas laissée aller pour autant. J’ai profité de ce temps pour en apprendre plus sur la rédaction web.
  8. Savez-vous vous remettre en question ? Quand on travaille seul, personne n’est là pour nous rappeler à l’ordre ou nous donner des conseils. Savoir prendre de la distance de temps à autre pour analyser ce qui fonctionne ou non est une qualité nécessaire quand on exerce un métier du web.
  9. Prenez contact avec des anciens de la profession. À moins qu’ils ne soient super occupés, vos futurs “collègues” virtuels seront toujours à même de répondre à vos interrogations. Une fois que vous aurez noué des relations professionnelles respectueuses, demandez s’ils n’ont pas besoin de sous-traiter 😉
  10. Développez vos connaissances des réseaux sociaux. Impossible de travailler sur le web sans être présent sur Facebook, Twitter, Linkedin ou encore Instagram. Sélectionnez ceux sur lesquels votre cible se trouve et mettez le paquet pour tout apprendre.
À lire aussi  Quitter Son Travail : 13 Signes qui Prouvent que C'EST LE BON MOMENT

Ça en fait des choses à appréhender, je sais. Mais un freelance bien averti en vaut deux.

Plus vous serez préparé, plus vous multipliez vos chances de réussite.

5 professions pour se lancer sur internet

Métier du web n° 1 : Rédacteur web SEO

Qu’est-ce qu’un rédacteur web ?

Le rédacteur freelance est un créateur de contenus numériques. Il rédige, pour le compte de ses clients (sites de e-commerce, agences de communication, grandes entreprises du secteur privé et public, collectivités territoriales, associations…) des textes optimisés pour le référencement naturel.

Aujourd’hui, et encore pour trèèèèèès longtemps je pense, l’importance d’être présent en ligne et d’être bien référencé sur Google placent les contenus au cœur de la stratégie digitale des entreprises. Voilà pourquoi ce métier du web a encore de très beaux jours devant lui.

Compétences du rédacteur web

  • Français irréprochable
  • Référencement naturel
  • Savoir rechercher et analyser
  • Écrire rapidement (cela s’apprend)
  • Connaître les bonnes pratiques d’écriture pour le web

Salaire du rédacteur web

En moyenne 2 000 €/mois. Des disparités existent, avec un éventail de rémunération allant de quelques centaines d’euros à 5 000 €/mois.

Formation rédacteur web

Principalement formation en ligne. Devenir rédacteur web est souvent le résultat d’une reconversion professionnelle. Pour une formation post-bac, il existe des DUT Information-communication ou encore des Licence Pro en communication.

Métier du web n°2 : Expert SEO

Qu’est-ce que c’est ?

Devenir consultant SEO est sans doute un des meilleurs plans pour s’assurer une carrière professionnelle bien remplie.

En effet, vu le nombre de sites présents sur internet (et ceux qui vont y arriver), seule une stratégie SEO efficace permet d’avoir une bonne visibilité.

C’est pour cette raison que les entreprises, les blogueurs, les YouTubeurs, etc. font appel à des consultants SEO pour améliorer le référencement naturel de leur site web. Après avoir réalisé un audit SEO, le freelance va mettre en place des stratégies de contenus et de netlinking et suivre les résultats en mode “test and learn”.

Compétences de l’expert SEO

  • Connaissance des langages de programmation web
  • Travail en équipe (le SEO collabore avec le rédacteur web, le webdesigner, le community manager, etc.)
  • Connaissance en webmarketing
  • Capacité à évaluer ses actions
  • Savoir se former tout au long de sa carrière : les règles du SEO changent tous les 4 matins, une veille est indispensable.
À lire aussi  7 Bonnes Pratiques De Rédaction Web Pour Un Blog Réussi

Salaire du consultant SEO

En moyenne, un expert en référencement freelance débutant gagne entre 2 000 et 3 000 euros par mois, et jusqu’à 5 000 euros par mois une fois reconnu.

Formation pour devenir expert SEO

Même s’il existe des formations sur le web, la plupart des professionnels du référencement naturel ont une formation assez généraliste (webmarketing, webmaster, etc.) Ils ont appris le SEO en testant des méthodes sur leurs propres sites ou ceux de leurs clients.

Car il n’y a pas de meilleure formation que l’expérience en SEO. On ne devient pas expert SEO en potassant quelques guides de référence sur le sujet. Il passer du temps à tester et à apprendre. Et une fois que vous pouvez prouver que vos actions augmentent le trafic des sites sur lesquels vous travaillez, c’est bingo !

Métier du web n°3 : Trafic manager

Qu’est-ce que c’est ?

Le trafic manager gère les campagnes publicitaires de ses clients sur internet : conseil sur le choix des supports à adopter, mise en œuvre et analyse des actions mises en place (fréquentation, audience, nombre de clics). Son objectif : acquérir du trafic sur un site à partir des réseaux sociaux.

Compétences du traffic manager

  • Fibre commerciale
  • Savoir manier les chiffres
  • Sens de la communication sur internet
  • Réactivité
  • Rigueur et méthode
  • Disponibilité

Salaire du traffic manager

Entre 1 800 € et 2 100 € pour un débutant. 3 500 € pour un traffic manager confirmé, selon le volume de trafic à gérer.

Formation traffic manager

2 années d’études après le Bac sont nécessaires pour devenir traffic Manager. Les filières recommandées sont : la publicité, le e-­commerce, le marketing, la communication numérique.

Métier du web n°4 : Webdesigner

Qu’est-ce que c’est ?

Le webdesigner pense et crée l’identité visuelle d’un site internet (illustrations, bannières, animations…) en fonction du public auquel il s’adresse, des impératifs du marketing et des contraintes techniques. L’idée, c’est de séduire les internautes pour qu’il reste un maximum de temps sur le site.

Compétences du webdesigner

  • Connaissance des règles de l’ergonomie
  • Maîtrise des logiciels de retouche d’images et de conception graphique
  • Connaissance de WordPress et/ou autres CMS
  • Connaissance du HTML/CSS
  • Sens de l’esthétique
  • Créativité

5 métiers du web à fort potentiel

Salaire du webdesigner

Environ 1 800 € brut par mois pour un web designer débutant. Entre 2 300 € bruts et 4 800 € par mois.

À lire aussi  Rédactrice Freelance : Le Métier Idéal Pour les Mamans ?

Formation webdesigner

Pour devenir webdesigner, une formation de 3 à 5 ans d’études est demandée. Soit en école des beaux-arts, en école d’arts appliqués ou en école spécialisée en communication, design et multimédia.

Mais vous pouvez aussi suivre une formation en ligne et créer ensuite des sites qui serviront de modèles à montrer à vos prospects.

Métier du web n° 5 : Copywriter

Qu’est-ce qu’un copywriter ?

Le but d’un copywriter est, grâce aux mots, de trouver des formules percutantes. Le but ici ? Attirer l’attention, éveiller un désir et déclencher une action chez le lecteur.

Exemples :

  1. “Retrouvez des dents éclatantes de blancheur”  est beaucoup plus vendeur que  “Débarrassez-vous des dents jaunes”.
  2. “Mince et beau en 2 mois à peine”. Beaucoup mieux que “Perdez 10 kilos en 2 mois”.

Vous avez compris le principe ?

En véritable connaisseur de sa cible, il écrit des :

  • publicités dans des magazines, pour la télé ou la radio ;
  • brochures ;
  • articles de blog ;
  • pages de vente ;
  • posts sur les réseaux sociaux ;
  • newsletters.

Compétences du copywriter

  • Aisance linguistique
  • Créativité
  • Culture générale très développée
  • Curiosité

Salaire du copywriter

En début de carrière, il est tout à fait possible d’exploser les chiffres si la rédaction d’une seule page de vente a multiplié les ventes d’un client par exemple. Il n’y a donc pas de salaire moyen. Tout dépend de votre talent. Les plus grands copywriters sont millionnaires !

Formation en copywriting

Il n’existe pas de formation officielle pour devenir copywriter.

Et c’est ça qui est top.

Ce métier du web est accessible (si tant est que vous disposez des compétences) et la concurrence est très faible (justement parce que ne s’improvise pas copywriter qui veut).

Comment faire alors si vous voulez vous former au copywriting ?

  1. Lire beaucoup : des pubs, des objets de mails, des classiques sur le copywriting, mais aussi toutes sortes de livres. Comme le disait Joseph Sugarman : plus un copywriter a de connaissances, plus il est bon dans son domaine.
  2. Écrire beaucoup : il est souvent recommandé de recopier de bonnes pubs ou pages de vente à la main pour s’imprégner de ce qui fonctionne. D’une manière générale, essayez d’écrire chaque jour un texte. Peu importe le sujet. L’important, c’est d’améliorer sa façon de rédiger progressivement, en utilisant les techniques de copywriting que je recommande ici.
  3. Prouvez votre savoir-faire en proposant à des entrepreneurs de rédiger pour eux.

(*sondage du Groupe AEF pour Nouvelle vie professionnelle)

Alors, quel métier du web allez-vous choisir pour votre future vie professionnelle ? Dites-moi tout en commentaires 🙂

techniques de copywriting

Partagez

Cet article a 1 commentaire

  1. Alex

    Panorama complet très intéressant. Les données chiffrées ne nuisant évidemment pas ! 😉 Merci Jennifer.

Laisser un commentaire