Vous rêvez de commencer une carrière en rédaction web mais n’avez pas de diplôme en relation avec l’écriture web, la communication, le journalisme ?

Vous envisagez peut-être de retourner sur les bancs de la fac, de suivre un cours précis avant de prospecter des clients parce que vous n’avez pas un CV impressionnant ?

Cet article est fait pour vous.

Le métier de rédacteur web ne nécessite pas de posséder toute une batterie de diplômes. C’est avant tout un état d’esprit positif et la volonté de réussir qui vous permettront de vous lancer dans ce métier du web.

Je vais vous montrer qu’il est possible de devenir rédacteur web sans diplôme, et surtout comment le faire.

Commencez à écrire sur les sujets qui vous inspirent

devenir rédacteur web sans diplôme

Vous n’être peut-être pas encore l’écrivain égérie d’un magazine célèbre, mais pas besoin de ça pour vous faire connaître.

Le meilleur endroit pour commencer ? Votre propre blog.

Il y a des années, les blogs n’étaient que des journaux intimes en ligne où l’on partageait nos pensées, nos créations DIY, etc.  Désormais, les blogs sont un véritable outil marketing capable d’attirer des prospects, convertir des visiteurs et améliorer le référencement.

Donc, si vous voulez devenir rédacteur web, créez un blog.

Écrivez sur ce que veut lire votre cible.

Si vous voulez rédiger pour des blogs lifestyle, et bien rédiger des articles lifestyle.

Vous voulez être rédacteur web spécialisé en jardinage ? Créez un blog sur comment bien s’organiser à la maison par exemple, avec une catégorie jardinage.

Et si vous voulez rester généraliste, et bien ma foi, trouvez un sujet qui vous tient à cœur, et écrivez.

L’objectif principal est de maîtriser l’écriture web.

De cette façon, les clients potentiels peuvent avoir un aperçu de vos compétences et envisager de travailler avec vous.

Devenir rédacteur web sans diplôme : Apprenez, pratiquez, apprenez

Je le dis et le répète : OUI, on peut devenir rédacteur web sans diplôme.

Mais…

Cela ne signifie pas pour autant que n’importe qui peut se reconvertir en tant que rédacteur web freelance.

Non.

La rédaction web n’est pas une sorte de poubelle géante où l’on viendrait échouer quand on veut travailler à la maison et que l’on ne sait pas trop quoi faire.

C’est un métier à part entière, avec ses bonnes pratiques, ses compétences, etc.

Alors, si vous :

  • êtes doué en orthographe et en syntaxe française ;
  • savez rechercher et synthétiser des informations sur le net rapidement ;
  • n’êtes pas effrayé à l’idée de travailler seul à domicile ;
  • voulez apprendre ;
  • êtes rigoureux et fiable.

Là, oui, vous pouvez envisager de faire carrière sur le web.

Mais il faut garder à l’esprit que vous devrez :

  • avoir une bonne maîtrise en CMS, notamment en ce qui concerne la plateforme WordPress ;
  • connaître les contraintes du référencement naturel (SEO) ;
  • apprendre les bases du copywriting (un gros plus dans la profession) et pourquoi pas du storytelling ;
  • savoir utiliser les balises html ;
  • lire les blogs et autres sites d’actus sur le SEO, le webmarketing ;
  • rester au fait des dernières tendances web.

Un bon rédacteur indépendant ne se repose jamais sur ses acquis. Il est à l’image du monde virtuel sur lequel il surfe 8 heures par jour : en perpétuelle évolution.

691 agences de stratégie digitale à prospecter!

Téléchargez votre liste de 691 agences de stratégie digitale et commencez à travailler dès maintenant !

Créez un site web professionnel

Je l’ai dit plus haut, un site (avec une partie blog) est pour moi un des meilleurs moyens de :

  1. Prouver à la Terre entière que l’on sait rédiger pour le web (si tant est que ce soit vrai, of course !).
  2. Trouver de bons clients, ceux qui recherchent de la qualité.

Le bouche-à-oreille est un levier qui ne suffit plus. Et même si on vous recommande, il faudra bien plus qu’un profil LinkedIn pour marquer les esprits.

Attention, je ne dis pas que vous ne pourrez pas trouver de clients sans blog, mais que c’est un gros avantage sur vos collègues.

Oui, j’entends d’ici ceux qui diront qu’il suffit de donner les URLs des textes écrits pour que le prospect se fasse une idée du travail du rédacteur.

C’est vrai.

Mais lisez plutôt cette petite histoire pour vous faire une idée.

M. Jacquet, patron d’une PME spécialisée dans la vente de bijoux en ligne, recherche un rédacteur web pour optimiser son site et augmenter son trafic. Il rédige une annonce sur quelques réseaux sociaux.

Deux heures plus tard, il ouvre sa boîte mail.

Deux candidatures :

  1. Damien, 27 ans, rédacteur web depuis 2 ans, école de journalisme. Balance quelques URLs d’articles déjà écrits dans un mail qui a un sale goût de copier-coller.
  2. Sarah, 32 ans. Pas d’école de journalisme, un simple bac littéraire à son actif. Fournit le lien vers un blog au look pro, avec une page À Propos qui donne envie et qui explique sa vision du métier :”J’ai choisi le métier de rédactrice indépendante parce qu’il correspond à mes valeurs … J’accorde du temps à mes clients car …. “

Qui sera plus susceptible de retenir l’attention de M. Jacquet selon vous ?

Je l’affirme parce que cela a été vrai pour moi : créer un site internet professionnel est un excellent moyen de transformer un contact en client.

Et puis, avec un site, vous êtes visible et accessible 24 heures sur 24, 365 jours par an, de n’importe où sur la Terre.

Alors, convaincu ?

Prenez des risques

Tout freelance, quel qu’il soit, doit faire preuve de courage. Encore plus si vous voulez devenir rédacteur web sans diplôme.

N’ayez pas peur d’accepter des missions que vous pensez au-dessus de vos compétences, vous apprendrez sur le tas :). À mes tout débuts, un blogueur m’avait contacté pour travailler sur son site. Il m’avait demandé si je maîtrisais WordPress.

“Hmmmm…. WordPress… Un nom de robot de cuisine, ou un truc de ce genre”, pensai-je.

Je lui ai dit que non, mais que j’apprenais vite.

Il m’a fait confiance.

J’ai lu des articles, regardé des tutos sur YouTube. J’ai cherché, fouillé, bidouillé.

Finalement, j’ai fini par gérer son site seule, comme une grande :).

Autre exemple : le blogueur Darren Rowse de ProBlogger. Aucun diplôme en marketing, design ou en communication. Il lui a fallu 3 mois pour apprendre à mettre du texte en gras sur WP quand il a commencé. Aujourd’hui : il est hyper riche et célèbre grâce à son blog.

Mon conseil : OSEZ et prenez des risques. Sans faire n’importe quoi bien sûr. Au risque de ruiner votre “bébé-réputation” 🙂

Vous vous connaissez, vous savez ce que votre cerveau est prêt à comprendre ou à refuser.

Si mon client m’avait demandé si je maîtrisais la trigonométrie sphérique en astronomie, j’aurais refusé direct. Les matières scientifiques, ça me donne la nausée :).

De même, vous devez être prêt à entendre “non”. On vous enverra des emails de refus (pour les prospects les plus gentils), on vous dira qu’un autre rédacteur correspond mieux au profil recherché.

Pas besoin d’en faire une histoire et de vous rouler en boule au fond de votre lit.

Vous devez continuer à prospecter, même s’il y a une tonne de concurrence. Vous devez être courageux et convaincu que vous avez quelque chose d’unique à offrir au monde.

Comment trouver des clients en rédaction web ?

Je veux savoir comment trouver des clients, les fidéliser et bien gagner ma vie !

Prenez contact avec des rédacteurs web établis

Trouvez d’autres écrivains professionnels que vous aimez, admirez et que vous souhaitez imiter.

Découvrez leurs histoires, écoutez leurs conseils et essayez de suivre leurs traces.

Faites-leur part de votre projet de devenir rédacteur web, même si vous n’avez pas de diplôme. Ils vous remarqueront sûrement si vous êtes talentueux (et ils pourraient vous donner des textes à écrire, qui sait ?).

Spécialisez-vous pour faire votre trou

Les rédacteurs web spécialisés sont ceux qui gagnent le mieux.

Pas besoin de diplômes de rédaction web, seule une expertise suffit.

Celle-ci leur permet d’exiger des tarifs beaucoup plus élevés que les écrivains généralistes, et leurs noms reviennent souvent dans le cercle des professionnels de cette thématique.

Quelques conseils ?

Choisissez quelque chose qui vous passionne ou pour lequel vous avez déjà des connaissances.

Vous étiez spécialisé en comptabilité à l’école ? Concentrez-vous sur la rédaction financière.

Vous avez travaillé dans une boulangerie ? Faites de l’écriture culinaire votre truc.

Plus vous en saurez sur votre spécialité, meilleure sera votre écriture – et plus les gens vous solliciteront.

 

Devenir rédacteur web sans diplôme est un des atouts majeurs de ce métier. Personnellement, aucun client ne m’a jamais demandé quelles études j’avais fait. Ni même si j’avais le bac. C’est sans doute une des raisons pour laquelle il attire tant. Mais soyons honnêtes, ne peut pas devenir écrivain freelance qui veut. Un conseil : testez vos compétences avant de vouloir écrire des articles pour des sites de renom.

Cet article vous a plu ? Partagez 🙂

techniques de copywriting

 

Partagez