comment faire une introduction
Écrire pour le web

Comment Faire une Introduction Sexy en Rédaction Web ?

Imaginez.

Un internaute surfe sur le web. Sur 1,9 milliards de sites dans le monde, le titre d’un de vos articles retient son attention. Le sujet promet de l’aider à résoudre un problème qu’il rencontre depuis un certain temps déjà.

Bingo !

Il clique.

Mais au fur et à mesure qu’il commence à lire, son esprit s’égare. Au lieu de dévorer chaque mot de votre prose, il songe à déjeuner, à dresser sa liste d’épicerie, au cadeau qu’il pourrait acheter pour les 80 ans de sa mémé…

Serait-il distrait ? Manquerait-il de concentration ?

Non.

La raison, c’est que le début de votre article est nul.

Si les premières lignes étaient intéressantes, il serait captivé, comme hypnotisé.

Alors, comment faire en sorte que vos lecteurs lisent chaque mot de votre intro… puis dévorent votre article de blog ?

Je vais vous montrer comment faire une introduction qui fera baver d’envie vos lecteurs.

Comment faire une bonne introduction ? 5 questions à se poser avant

Impossible d’écrire une bonne introduction si vous ne comprenez pas deux ou trois choses.

  1. Quelle est l’idée principale de l’article ? Qu’est-ce que vous voulez que votre lecteur retire de sa lecture ? Exemple : pour ce texte, je veux que vous puissiez écrire une introduction étonnante pour votre prochain post.
  2. Quel problème essayez-vous de résoudre ? Un article de blog digne de ce nom résout toujours un problème. Exemple : cet article tente de résoudre le problème du manque de trafic, du petit nombre d’abonnés à votre newsletter, ou du manque d’engagement de vos lecteurs. J’essaie aussi de vous aider à résoudre le problème de temps perdu : si vous passez des heures à écrire un article et que personne ne dépasse la première phrase, on est d’accord, c’est un problème.

  3. Quels sont les points douloureux de votre public ? Exemple : si vous écrivez un article de blog sur la perte de poids, il y a de fortes chances que votre lecteur souffre d’une mauvaise image de lui-même.

  4. Qu’ont-ils essayé sans succès pour résoudre leur problème ? L’empathie est un outil puissant. Utilisez-la pour montrer que vous savez ce que votre public ressent et pour identifier d’autres solutions possibles (la vôtre). Exemple :  peut-être votre lecteur a déjà tenté des dizaines de régimes qui n’ont pas fonctionné.

  5. Pour qui écrivez-vous ? Connaissez votre public. Soyez clair sur ce point. Cela vous aidera à trouver les mots qui sonnent juste.

Maintenant que vous connaissez les réponses à toutes ces questions, vous pouvez commencer à faire une introduction parfaite.

Comment faire une introduction d’article qui appâtera votre lecteur ?

Le format d’une intro parfaite

Avez-vous déjà cliqué sur un titre génial puis quitté la page avant même de lire un mot ?

Moi oui.

Peu importe la valeur de l’article, l’utilité de son contenu… tout cela est inutile si je n’ai aucunement envie de le lire. Et c’est souvent ce qui se produit quand la mise en page laisse à désirer. Avez-vous envie de lire un article qui commence comme ça, vous ?

comment faire une introduction

Séduire avec la première phrase

La première phrase de votre article de blog est comme la première bouchée d’un repas.

Si elle est infecte, le lecteur ne le finira pas, à moins d’être affamé. Or, avec toute l’information disponible sur internet, peu de chances que ça arrive.

Votre première phrase est donc votre allié pour satisfaire l’appétit du visiteur. Et s’il lit les premières lignes, il lira sans doute le reste.

Comment le sait-on ?

C’est la technique du pied-dans-la-porte, un truc vieux comme le monde en marketing. En un mot : si vous pouvez amener les gens à dire «oui» à une petite demande, ils seront plus susceptibles de dire «oui» à une demande plus importante.

Dans le cas qui nous intéresse, si vous pouvez les amener à lire les premières phrases, ils seront beaucoup plus susceptibles de lire le reste du message. Vous créez une sorte de palier et un phénomène d’engagement.

Regardez comment je m’y suis prise pour capter votre attention dans mon article sur le taux de rebond :

À lire aussi  Bien Rédiger Pour Le Web : la Méthode Simple pour Créer du Contenu Haut de Gamme

comment faire une introduction

Quelques types de premières phrases :

  • “Imaginez” , “Vous rappelez-vous quand…?” ;
  • “Je vous comprends.”
  • posez une une question courte : une question suscite la curiosité et incite le lecteur à réfléchir. Penser équivaut à un engagement actif, ce qui est très bon signe ;
  • une anecdote ou une citation : les anecdotes sont des histoires rapides qui peuvent faire rire les gens ou établir immédiatement l’essentiel de votre message. Une citation d’une autorité reconnue ou d’une personne célèbre peut également faire des merveilles car elle retient l’attention de façon remarquable ;
  • une analogie, une métaphore, une comparaison : un excellent moyen de provoquer une image mentale et d’accaparer l’esprit du lecteur.

Raccourcir pour favoriser l’engagement

Votre intro doit donc être la plus courte possible. Effacez les mots qui n’apportent rien.

Cela donnera du rythme à votre prose.

Écrivez des phrases courtes. Sautez à la ligne.

Les internautes n’ont pas le temps, ils sont là pour découvrir la solution à leur problème. Vite.

Donnez-leur ce qu’ils veulent.

Utiliser une formule de copywriting célèbre

La formule “PAS” : Problème -Agiter – Solution.

 

formule copywriting

Problème

Si vous avez bien fait votre job, vous avez identifié la problématique de votre audience. Faites-lui savoir. Cette technique de copywriting est ultra-puissante car le simple fait de lire ses problèmes le met en alerte.

Agiter

Décrivez en détail le problème de votre lecteur afin qu’il ressente des émotions. Plus vous serez précis, plus le lecteur se sentira compris et en confiance. Accentuez les effets négatifs. Objectif : faire comprendre que ce problème doit être à tout prix résolu.

C’est là que vous ajouterez des :

  • statistiques ;
  • avis d’experts ;
  • citations.

Ces éléments rendent le problème encore plus douloureux. Malheur ! Que se passera-t-il si vos lecteurs ne résolvent pas le problème que vous venez d’identifier ? 

Solution

Vous annoncez à la Terre entière que vous avez enfin la solution pour remédier à ce fichu problème.

Raconter une histoire : le storytelling

Introduire une histoire dans votre article de blog est un excellent moyen de saisir le lecteur.

Selon la LinkedIn Technology Marketing Community, “57% de ce qui rend le contenu attractif est la narration”.

Une histoire mémorable attire les gens comme les fourmis au miel.

Que l’histoire parle de vous, de votre environnement ou de quelqu’un d’autre n’a aucune importance. Ce qui compte, ce sont les émotions que la narration déclenche, les discussions et les opinions qui ont un impact durable. 

Voici comment j’utilise le storytelling dans mon article sur le syndrome de la page blanche :

À lire aussi  Écrire Un Article De Blog Parfait : (Enfin) Le Guide Ultime

syndrome de la page blanche

Pas étonnant que les plus grandes marques utilisent cette stratégie marketing pour booster leurs ventes.

Des exemples ?

Apple

Que ce soit pour parler de son fondateur, de la création de l’entreprise dans un minuscule garage de Cupertino, du développemnt incroyable de la marque après des années de dur labeur, du lancement de ses nouveaux produits ou du décès de Steve Jobs au sommet de sa gloire, Apple ne perd pas une occasion de nous raconter une histoire.

Dans cette vidéo, on comprend que Mac est révolutionnaire. Mais à aucun moment les caractéristiques techniques de l’ordinateur sont abordées. Apple préfère présenter son chef-d’oeuvre dans un contexte et montrer à quel point il a changé la vie des personnes mises en scène. Chez Apple, le héros de l’histoire, c’est vous !

Rolex

 

Bien plus que des marques, l’internaute découvre des histoires qui rendent ces produits attachants. Il oublie la concurrence, il oublie le prix. Il est conquis.

Citer une statistique surprenante

Au lieu de commencer l’introduction de votre article de blog avec des mots ou des phrases ennuyeuses, pourquoi ne pas citer des statistiques et donner du crédit à votre texte ? Le cerveau humain aime la preuve, les chiffres, mais seulement si elles sont uniques, surprenantes ou même choquantes.

Par exemple, si vous souhaitez écrire sur “Comment écrire des titres efficaces ?”, vous pouvez commencer un bon article de blog comme celui-ci :

Convaincu, le lecteur voudra en savoir davantage. Of course, les données en question doivent être en relation directe avec votre article. Sinon, à quoi bon ?

Cela fonctionne dans presque toutes les thématiques. Il peut être plus difficile de trouver ces chiffres ou citations dans certaines niches, mais vous les trouverez quand même. Il suffit de demander à Mr. Google.

Comment écrire une introduction percutante : conclusion

Il y a une réalité un peu dure à avaler en blogging : peu importe la qualité de votre article, un titre d’article mauvais + une introduction bâclée = article de blog ignoré = des tonnes de lecteurs perdus.

Oui, il est essentiel de consacrer suffisamment de temps à la recherche, à l’écriture et à la révision de votre contenu. Mais n’oubliez pas de fignoler votre intro. Plus elle sera irrésistible du point de vue de l’internaute, plus les textes que vous allez créer susciteront de l’engagement.

Cet article vous a plu ? Likez et partagez 🙂

À lire aussi  Article de Blog : Checklist des 39 Questions à se Poser avant de Publier

Merci et à très vite,

écrire un article optimisé

 

Partagez

27 commentaires

Laisser un commentaire