Comment Écrire un Mail qui Touche votre Prospect en Plein Cœur ?

Soyons honnêtes. Personne n’aime se vendre.

Être rejeté et perdre du temps, merci mais… non merci.

Je me rappelle du temps où j’envoyais des dizaines de mails copiés collés par jour. J’étais à la fois excitée de commencer ce nouveau job mais très déçue quand je recevais un refus. Vraiment, ça n’a pas été une partie de plaisir.

Mais au bout d’1 mois, j’ai compris mes erreurs. J’ai procédé autrement. Et devinez quoi, ça a payé car c’est à partir de là que tout a commencé.

Aujourd’hui, je vois la prospection “à froid” autrement. Car ça peut aussi vous apporter de très bons clients. Et que vous soyez rédacteur web débutant ou confirmé, ça reste un excellent moyen de trouver des projets.

À dire vrai, si vous ne savez pas comment rédiger un pitch de vente, vous pourriez être dépendant des plateformes de rédaction ou autres sites pour freelances À VIE.

Dans cet article, vous allez découvrir les 6 erreurs courantes que l’on retrouve dans un mauvais pitch de vente et les 8 ingrédients d’un mail de prospection qui accroche votre prospect.

Les 6 erreurs que vous faites quand vous ne savez pas rédiger un pitch de vente

techniques de rédaction web

Si, après avoir envoyé des dizaines et des dizaines de mails de prospection, vous n’avez essuyé que des refus, vous avez sûrement commis 1 ou plusieurs erreurs suivantes.

1. Vous racontez votre vie

Je vais être franche, peut-être cinglante : les clients ne sont pas intéressés par vous. Ils veulent juste savoir ce que vous pouvez leur apporter.

Incluez quelques lignes sur qui vous êtes et votre parcours, mais évitez les romans, par pitié.

Les pavés où le rédacteur de 50 ans raconte comment, à l’âge de 18 ans, ses parents l’ont forcé à faire des études dont il ne voulait pas. Et puis comment il a épousé une femme parce qu’elle était bien sous tous rapports. Vécu une vie qui n’était pas la sienne. Attendu la mort de son père pour avoir un déclic et enfin se dire qu’il était fait pour écrire sur le web, etc., etc.

Sérieusement, c’est juste pas possible les amis.

2. Vous êtes trop vague

À l’inverse, ne soyez pas trop mystérieux, de sorte que votre prospect doive chercher des infos par lui-même (c’est un paresseux ;)). Dites pourquoi vous leur écrivez, qui vous êtes (point 1) et montrez-leur que vous êtes fait pour travailler avec lui (portfolio, lien vers votre site).

3. Vous n’êtes pas concis

Les gens à qui vous écrivez sont des professionnels. Ils n’ont pas le temps. Ne leur en faites pas perdre en rédigeant des emails interminaaaaaaaaaables.

En tant que rédacteur web, vous savez l’importance de rédiger de façon claire et brève. Si vous les ennuyez avec des détails sans importance, peu de chances de passer cette première étape gagnant.

4. Vous copiez-collez le même mail pour tous vos prospects

Ça, c’est THE erreur de classe internationale.

Les clients ont des besoins, des cibles, des services et des produits différents. Vous devez personnaliser vos emails en fonction de chacun d’entre eux pour montrer que vous vous êtes intéressé un minimum à eux.

Bien sûr, vous pouvez utiliser des modèles, mais n’oubliez jamais d’y inclure des détails pour chaque prospect.

5. Vous montrez votre inexpérience ou votre manque de confiance en vous

Si vous n’avez rédigé de textes dans la niche du prospect à qui vous écrivez votre pitch de vente, ne le dites pas. Mettez en valeur les excellents contenus web que vous avez déjà produits.

Votre mail doit transpirer la confiance et la crédibilité.

6. Vous envoyez une pièce jointe

C’est du travail supplémentaire pour le destinataire du mail. Ils ne veulent pas ouvrir de pièce jointe et vous lire. Ce qu’il faut, c’est aller droit au but. S’il veut en savoir plus, il vous le demandera par lui-même.

De plus, un email avec pièce jointe est susceptible de finir dans les spams.

Maintenant que vous savez quelles erreurs éviter, parlons de ce que vos pitchs de vente doivent contenir.

Les 8 ingrédients essentiels d’un mail de prospection de rédacteur web

rédiger un mail de prospection

1. La recherche, la recherche, la recherche

Ceci est vital. Familiarisez-vous avec le style et le ton du site en question. Sachez qui sont les lecteurs, quels sujets sont abordés. Identifiez les lacunes que vous pouvez combler.

Faites de même avec les clients. Consultez leurs tweets et leur page Facebook. Configurez une alerte Google pour recevoir les toutes dernières nouvelles ou annonces. Ensuite, épatez-les avec un argumentaire qui parle directement du problème qu’ils ont et comment vous pouvez le résoudre avec vos compétences en rédaction.

2. La personnalisation

N’adressez pas votre e-mail à “Cher Monsieur”. C’est paresseux et trop générique. Les rédacteurs en chef et les responsables marketing ont tous des noms et des adresses mail, qui ne sont pas si difficiles à trouver. Faites un tour sur Linkedin pour savoir à qui vous devez écrire.

Cela montre que vous avez fait votre job et que vous avez le souci du détail.

3. Un objet de mail irrésistible

L’objet de votre mail doit attirer l’attention. Testez quelques techniques comme celles-ci :

  • soyez bref. La recherche suggère que 7 à 9 mots ;
  • personnalisez l’objet avec le nom du destinataire. Par exemple : “Marie, j’ai une excellente nouvelle pour vous.”
  • utilisez un titre qui montre que vous avez effectué vos recherches et que vous savez ce que veulent les lecteurs du site en question. Exemple pour un blog sur le jardinage : “Idée d’histoire : comment Jean a fait pousser son olivier plus vite ?”
  • parlez de leurs problèmes. “Bertrand, avez-vous besoin d’aide pour garder votre blog à jour ?”

Si vous avez été recommandé par un ami ou un associé commun, utilisez son nom :”Benoît Dupont m’a suggéré de vous laisser un message.”

4. Hameçonnez le destinataire

Le but, c’est de montrer, dès les premières lignes, que vous comprenez les besoins de leur public ou de leur entreprise et que vous pouvez apporter quelque chose de nouveau et de frais.

Amenez-les à acquiescer à ce que vous dites et à vouloir en savoir plus.

Voici quelques idées :

  • suscitez leur intérêt avec une question : “Le marketing des médias sociaux est-il une priorité pour votre entreprise en ce moment ?”
  • caressez leur ego : «Votre récent article sur le tricot pour les débutants était fascinant. J’ai une excellente idée d’histoire qui développera le sujet et augmentera l’autorité de votre blog dans ce créneau. “
  • faites-leur savoir que vous pouvez résoudre un problème actuel pour leur entreprise ou leur public : “Saviez-vous que 90% des 25-40 ans craignent de ne jamais pouvoir devenir propriétaire ? Avec mes idées de contenus, vous pourrez montrer à votre audience à quel point l’accession à la propriété est possible.”

5. Soyez pertinent

Ne parlez pas de votre Licence de philo si vous voulez écrire pour un blog de cuisine. Mais si vous avez suivi des cours avec un chef par exemple, précisez-le.

6. Mettez en avant les bénéfices d’avoir recours à vos services

C’est l’un des ingrédients les plus importants. Comment allez-vous aider le public du client ? Dans quelle mesure êtes-vous pertinent ou opportun ? Qu’est-ce qui vous donne un avantage ?

Par exemple, si vous vous présentez à un nouveau client, vous pourriez dire quelque chose comme : “Que diriez-vous si je pouvais aider à augmenter le trafic vers votre site web et vous faire faire plus de ventes ?”

N’est-ce pas mieux qu’un banal : “Je suis rédacteur SEO et je peux vous aider à mieux vous classer sur Google en améliorant le contenu de votre site web” ?

7. Expliquez pourquoi vous êtes la meilleure personne pour l’entreprise

Ils sont convaincus des avantages à avoir recours à un rédacteur web. Vous devez maintenant vous vendre, vous. C’est là que vous pouvez vous vanter un peu, mais assurez-vous que tout soit pertinent par rapport au sujet que vous proposez.

Voici ce que vous pouvez inclure :

  • votre expérience (ou votre passion pour) la niche ;
  • votre expérience en tant que rédacteur freelance dans la thématique ;
  • toutes les qualifications qui ajoutent de la crédibilité sur le sujet ;
  • liens vers quelques-uns de vos meilleurs textes et articles publiés pour illustrer votre talent.

Et si vous n’avez pas de portfolio ? Ne vous inquiétez pas. Mettez des liens vers vos publications sur Twitter, Facebook ou LinkedIn. Même des articles non publiés dans Google Docs feront l’affaire.

Si un client aime votre style et que vous pouvez démontrer votre capacité à écrire et votre pertinence par rapport à leur thématique, c’est tout ce qui compte.

8. Faites en sorte qu’il soit vraiment facile de vous joindre

Bien sûr,  le client a votre adresse e-mail, mais parfois, les gens préfèrent téléphoner ou une conversation Skype.

Incluez votre numéro de téléphone et votre emplacement afin qu’ils sachent dans quel fuseau horaire vous vous trouvez. Mieux encore, créez une signature électronique professionnelle, avec toutes vos coordonnées et liens pertinents inclus.

Il existe des outils gratuits ou payants pour créer une signature personalisée. En voici quelques-uns:

Si vous vous trouvez dans la même ville que vos prospects, cela peut également être un avantage car de nombreux clients préfèrent faire appel à des pigistes locaux. Dites-leur que vous êtes disponible pour une réunion en face à face à tout moment.

Dans ma formation Stratégie Gagnante, je vous donne une méthode complète pour bâtir une carrière de freelance solide. Avec, entre autres, des exemples de mails à envoyer à vos prospects. Cliquez ici pour plus d’infos 😉

techniques de copywriting