2021 pointe le bout de son nez.

Et je ne sais pas si c’est pareil pour vous, mais moi, en décembre, j’aime faire le bilan de l’année écoulée. Voir ce qui a fonctionné ou pas, décider de laisser tomber tel projet, réfléchir à des axes d’amélioration, de nouvelles stratégies blogging, etc.

Cette année, j’avais envie de partager ça avec vous. Qui sait, ça vous donnera peut-être de quoi réfléchir pour votre propre blog ou entreprise.

Je m’allonge sur le divan… et c’est parti.

Bilan blogging général

Quand je regarde tout ça de loin, j’avoue être très satisfaite de cette année 2020. J’aurais pu mieux faire (je développe après), mais globalement, j’estime avoir fait de mon mieux et je suis fière de moi 🙂

Déjà 2 ans que j’ai publié mon premier article. Je me souviens encore de ma fébrilité au moment de cliquer sur “Publier”. Je rédigeais pourtant depuis longtemps pour mes clients, mais là, ce n’était pas pareil. Je me mettais en avant pour la première fois. Avec tout ce que ça supposait après : recevoir et accepter les critiques, se dévoiler un peu quand même. Waouh !!!!!

Aujourd’hui, je vous rassure, je ne tremble plus à l’idée de publier mes propres écrits. Il se trouve que je rédige même chez les autres, les gros poissons du blogging et du webmarketing. Et vous savez quoi ? Même pas peur 😉.

J’ai réalisé, à travers vos retours, par mail ou en commentaires, que mes textes étaient bons, voire même très bons quand je suis inspirée :). Pour preuve, ce mail d’André Dubois de TraficMania, que je considère comme un expert :

bilan blogging

Je ne regrette donc absolument pas mon choix d’avoir lancé ce blog. Et j’espère vous faire mon bilan blogging en 2031 😂😂

Mes échecs blogging 2020

Pinterest

Au début de l’année, je vous avais envoyé un mail avec mes objectifs pour 2020 (oui, je suis gaga d’objectifs aussi :)). Et sur ma liste figurait Pinterest. Je m’étais fixé comme but de doubler mon trafic venant de ce réseau social.

Ça, c’était pour la théorie.

En pratique, ça a été un peu plus compliqué.

J’ai eu beau réaliser de nouvelles épingles, en créer même plusieurs par article, programmer une trentaine d’épingles par jour avec mon outil Tailwind, et épingler manuellement environ 20 épingles par jour, mon trafic venant de Pinterest s’est littéralement vautré.

J’ai pu lire ça et là qu’il y avait eu des changements d’algorithmes. J’avais même reçu un mail de Pinterest pour m’avertir qu’ils privilégiaient les contenus frais désormais.

Mais là je dois avouer que je n’y comprends plus rien.

Du contenu frais, j’en ai donné. J’en ai vomis même.

Mais ne voyant aucun résultat, j’ai tout lâché. Ça me hérisse le poil de travailler pour rien. Enfin, pour rien, j’exagère, Pinterest reste ma seconde source de trafic après Google, mais il est assez loin derrière, et ça recule de plus en plus.

J’avais eu un rebond de visiteurs alors que je n’y étais plus du tout active. C’était même assez spectaculaire. Et puis au bout de 2 mois, pouf, le soufflé est retombé.

Conclusion : j’aime Pinterest depuis toujours (ne serait-ce que pour m’inspirer quand je ne sais pas quoi faire à manger hi! hi!) mais j’ai laissé tomber. À voir si je capitalise là-dessus en 2021. Mais clairement, je ne vais plus me fatiguer.

Gestion du temps

THE problématique de ma vie !!!

Je suis toujours à la recherche de hacks pour mieux m’organiser, avoir plus de temps, etc. Alors que je sais pertinemment qu’on a tous 24 heures dans une journée et que ce n’est pas extensible.

Mon souci, c’est que je veux trop en faire.

J’ai une to-do list quotidienne longue comme le bras qui ne correspond pas à mon mode de vie. Je suis maman de 3 enfants, je suis du genre maniaque de la propreté (j’aime quand ça brille #M.Propre).

Et je vais vous avouer un truc qui vous surprendra peut-être : je suis une vraie mama italienne.

Je cuisine tous les jours de bons petits plats, ce qui fait que je passe énooooooormément de temps dans la cuisine. Je me suis toutefois améliorée depuis 2 ans, j’essaie de cuisiner des choses saines qui ne prennent pas trop de temps. Mais c’est plus fort que moi, je ne peux pas m’empêcher de faire au moins 2 ou 3 très bons repas par semaine histoire de faire plaisir à ma famille et de partager un bon moment.

Tout ça, c’est sans compter les rendez-vous médicaux, ma maman qui passe boire un café (que j’aurais bien sûr accompagné d’un petit gâteau fait maison :)), la copine qui appelle en plein après-midi pour me raconter ses galères avec son petit dernier, ma nièce à aller rechercher à l’autre bout de la ville, les courses, mes séances footing 3 fois/ semaine, les devoirs du petit, les rdv chez l’esthéticienne (bah oui, je suis une nana quand même :))…. Bref, une vie de femme en 2020.

J’ai mis la gestion du temps dans mes échecs parce que je considère que j’aurais pu, à certains moments, dire tout simplement “non je ne suis pas dispo, désolée” et me concentrer sur mon blog. J’aurais sûrement avancé plus vite.

Mais je suis tiraillée entre le développement de mon business et faire plaisir à mes proches.

Ce dont je suis sûre, c’est que je ne veux pas sacrifier ma famille sur l’autel de la réussite. Je suis entrepreneure, OK, mais je veux pouvoir entendre un jour mes enfants que j’ai toujours été là pour eux. Si je cartonne grâce à mon blog mais qu’à côté ma situation familiale en pâtit, ça ne me rendra pas heureuse.

Conclusion : je dois apprendre à dire non de temps en temps et ne pas vouloir être au top niveau dans tous les domaines. Je ne suis pas Wonder Woman. Gros travail sur moi en perspective.

Réseaux sociaux en général

Les réseaux sociaux, ce n’est pas mon truc.

Je n’ai pas d’application Facebook sur mon téléphone et jusqu’à hier, pas de compte Insta. Tout ça pour éviter de perdre plus de temps encore. Je trouve qu’on peut vite s’éparpiller. Combien de fois j’ai fini par regarder des inspirations déco alors qu’au départ j’allais sur Facebook pour le business.

Et puis, exposer ma vie à tout le monde, je déteste ça. Et j’ai l’impression que les réseaux mènent inéluctablement à ça. Je me trompe ?

Je suis d’avis qu’on peut tout à fait réussir sans être sur Twitter, Facebook, Instagram. Pour LinkedIn, c’est différent, du moins quand on est freelance. Ce réseau professionnel m’a permis d’avoir pas mal de clients.

Cependant, j’aimerais trouver un moyen de me connecter à mes lecteurs autrement que par mail et commentaires. C’est pourquoi j’ai décidé de me lancer sur Instagram. Je trouve que pour créer de l’engagement et une relation “spéciale” avec ses lecteurs, c’est top. Je vais donc prendre quelques jours pour réfléchir à ma com’ sur les réseaux sociaux et planifier du contenu pour le mois de janvier. Je compte sur vous pour me suivre 😉

Mes réussites en 2020 : ce dont je suis fière

Trafic

En regardant mes stats il y a quelques jours, j’ai découvert que j’avais quasiment doublé mon trafic en 2020 par rapport à 2019. Et là, je suis juste trop contente.

Mes articles invités, notamment sur Webmarketing&com m’apportent de nouveaux inscrits chaque mois. Mais c’est surtout grâce à Google que j’arrive à obtenir une moyenne de 15 inscrits par jour à ma newsletter.

D’où l’importance de rédiger du contenu optimisé pour les moteurs de recherche. Pour moi, c’est vraiment ce qui a marché et qui m’a permis de ne pas faire reposer mon business sur les réseaux sociaux. De 1, c’est très chronophage. De 2, c’est éphémère.

En étant bien placé sur Google, vous attirez les gens vers votre site sans vous fatiguer à poster 10 fois par jour.

Consultez mes articles qui parlent de SEO pour savoir comment rédiger du contenu web optimisé.

Je suis devenue blogueuse professionnelle

Quand j’ai commencé à bloguer en décembre 2018, je m’étais donné 2 ans pour monétiser et vivre de mon blog. 2 ans, ça peut paraître long (si vous avez bien tout lu, vous comprendrez :)) mais ça passe tellement vite.

Alors, à N+2, est-ce que je vis de mon blog ou pas ?

Roulement de tambours…..

Yesssss !!!!!

Cet été, j’ai passé un nouveau cap en disant bye bye à mes clients pour me consacrer à mon blog à 100%. Je monétisais déjà avec les coachings (environ une dizaine par mois) et je sentais que c’était le moment. Parce qu’entre mon job de rédactrice qui me prenait environ 30 heures/semaine + mon mode de vie mama italienne, mon blog passait en 3e position.

Or, pour passer à la vitesse supérieure, il fallait que je lâche quelque chose.

En bonne entrepreneure qui se respecte, j’ai pris un risque que je ne regrette pas. J’ai eu du temps pour créer ma formation pour trouver des clients en rédaction web (inscrivez-vous via le formulaire ci-dessous pour être averti de la prochaine réouverture des inscriptions) et j’ai enfin eu plus de temps pour moi.

J’ai pu lancer ma formation qui s’est bien vendue. Que du positif à ce niveau-là.

Comment trouver des clients en rédaction web ?

Je veux savoir comment trouver des clients, les fidéliser et bien gagner ma vie !

Relation avec mes lecteurs

Ce que je considère être ma plus grande réussite en 2020.

Quand j’ai lancé un sondage, j’ai reçu des dizaines de mails de soutien. Quand je publie un article, j’ai toujours des lecteurs qui m’envoient un merci, un coucou, des encouragements. Ça fait tellement plaisir.

Lors de mes coachings, pas de prise de tête. Je me prépare ma petite tasse de thé, on prend le temps de papoter, je fais connaissance avec des gens super. Mes clients me recontactent régulièrement pour me demander des nouvelles, me dire comment ça se passe pour eux, etc. (J’ai arrêté les coachings depuis le mois de novembre, ça aussi, ça me prenait beaucoup de temps).

Dans les personnes qui m’ont fait confiance en achetant ma formation aussi, j’ai rencontré des pépites. J’ai d’ailleurs créé un groupe Whatsapp dédié où on peut me contacter pour me poser une question, soulever un point de la formation qui ne serait pas clair, signaler un souci, etc. Tout le monde n’a pas rejoint le groupe, il y a des gens qui préfèrent avancer seuls et je respecte totalement ce choix, mais je continue de suivre l’avancée de tous les élèves sur ma plateforme de formation.

Cette proximité avec mes clients est pour moi primordiale.

J’ai même reçu un petit présent d’une de mes clientes directement dans ma boîte aux lettres pour me remercier 🙏🏼.

Je n’aurais donc qu’un mot à vous dire en cette fin d’année 2020 :

Et après…

Vous vous imaginez bien que je ne vais pas en rester là.

J’ai pas mal d’idées de formations, de projets à mettre en place pour développer mon trafic et mon audience. Je vais déjà commencer par tester Instagram, voir si c’est fait pour moi ou pas. Et si non, et bien je ne me forcerai pas. Ce qui me fait peur avec ce réseau social, c’est le côté m’as-tu vu, mais on m’en a tellement vanté les mérites que je veux tout de même lui donner sa chance 🙂

Je vais bien sûr me servir de ce que je sais faire de mieux : l’écrit. En publiant chez TraficMania de façon régulière, et sur d’autres sites aussi. Et d’autres choses que vous découvrirez tout au long de l’année 2021 🙂

Et vous, quels ont été vos échecs et vos réussites cette année ? Avez-vous pu concrétiser tous vos objectifs ? Quels sont vos projets pour 2021?

Hâte de vous lire,

techniques de copywriting

 

 

Partagez